T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Parole de chat : Acteurs et spectateurs de la vie

GRECE MIKONOS MAI 2010 118A.jpng.png
Parole de chat

Acteurs et spectateurs de la vie

 clown-1294732_960_720.jpg

 

 

Comme il me plaît à vous regarder vous débattre dans vos vies. Et je puis vous dire, que si nos mœurs peuvent en choquer plus d’un, dites-vous que nos querelles de félins sont avant tout poussées par un excès de testostérones et d’hormones qu’il nous faut absolument évacuer, sans quoi nous pourrions bien exploser… Mais une fois passé cet instant de pure folie, nous vaquons à nos occupations sans trop nous poser de questions sur nos voisins.

 

 

 

Mais revenons à vous. Vous, ces humains qui défilent devant mes yeux de chat et ou même mes neuf vies ne suffiraient à comprendre toutes vos subtilités, vos troubles et vos doutes…

 

 

 

Ce qui est le plus marquant, c’est de constater comme votre monde est scindé en deux groupes de gens : les acteurs et les spectateurs. Comme toute cette petite société s’arrange bien malgré tout ce qu’ils disent. Malgré les plaintes, les menaces et les remontrances, dans ces rapports-ci, le hasard n’y a pas sa place. Mais le cosmos, si….

 

 

 

C’est incroyable de voir comme certains prennent l’existence à bras le corps et d’autres, semblent attendre que quelque chose leur tombe du ciel ; incroyable de constater comme certains se plaisent à être spectateurs, et que l’on ne leur dit pas de jouer dans leur propre vie, ils n’y voient pas vraiment d’intérêt et combien même, ça leur est tout simplement impossible. Mais pourquoi donc ne font-ils rien, ces spectateurs endurcis pour qui la vie doit suivre son cours ? Pourquoi pensent-ils donc si durement, qu’ils ne peuvent rien de tout ce qui leur arrive ?

 

 

 

Les acteurs qui foncent, se lancent, essaient, vivent simplement se cassent sans doute bien dès fois la gueule, et excusez-moi du terme, mais n’y a-t-il pas plus de satisfaction dans cette existence emplie d’embuches déjouées et de défis relevés que de se positionner en victime toute désignée, quitte à se faire écraser, quitte à être malmené, quitte à jalouser les autres…

 

 

 

Quel dommage que les acteurs, ne soient pas un tout petit peu spectateurs et les spectateurs à peine acteurs… Peut-être que les vies de chacun en seraient plus modérées  mais est-ce la modération qui nous fait le plus vibrer ? Est-ce la retenue qui nous donne le plus de satisfaction ?

Si nous les chats croyons qu’il faut vivre pleinement tout ce qui s’offre à nous pourquoi pas vous, ces spectateurs malhabiles le plus souvent. Ces handicapés de l’émotion. Ces passifs malheureux qu’un grain de folie et un soupçon de toupet suffiraient à leur permettre de croire un tout petit peu plus en eux. Et ce serait déjà bien…

 

 

 

 © Didier Leuenberger - Tous droits réservés.       

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer



09/12/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres