T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Avril 2014

Le monde tourne

Avril 2014

Vanessa-Paradis-a-Paris-le-14-fevrier-2014_portrait_w674.jpg

Après que la planète ait eut toutes les peines du monde à se remettre des boucles de Vanessa Paradis, ayant évité de peu le séisme ultime ; que ce pauvre François est au plus bas de sa cote mais qu’il continue à persévérer  malgré tout ; que le FN sera bientôt maître de l’hexagone avec toutes les réjouissances que cela engendrera ;  qu’un chat à kidnappé toute une famille en Floride ; que Barack Obama nous la joue cool attitude et devient de moins en moins convainquant dans cette magnifique et si grande puissance du monde ; que les avions disparaissent alors que nous sommes à la pointe technologique comme par enchantement ; que les Emirs abattent impunément des oiseaux en voie d’extinction et sans qu’on les inquiète le moins du monde ; que ce cher Poutine, riche de son succès des JO se croit en pleine guerre froide ; et quoi d’autre comme réjouissance dans ce monde merveilleux ?

Il est surprenant comme mois après mois, les impératifs ne changent pas. Combien les news les plus insignifiantes prennent une place incroyablement prisée dans les médias, à se demander si le QI des gens a à ce point régressé et surtout, ou tout cela va-t-il bien nous mener. Il faut dire qu’une coupe de cheveux est tellement plus importante qu’une espèce qui disparaît. Tellement plus facile également… Et si cette désinformation ou cette intox people n’était en fait que de la flemme. Que de l’esbroufe qui rapporte à des journalistes qui n’ont plus trop, et pour les mêmes raisons que les stars des émissions reality, autre comme envie que d’être connu. Être enfin reconnu. Enfin en haut de la page dans ce monde qui grouille de gens et dans lequel, et je sais de quoi je parle, il est si difficile de se faire une toute petite place…

Faut-il devenir feignasse pour autant. Médiocre et un charognard de première pour accéder au statut de célébrité.  On est loin du reporter parti au Vietnam avec les marines pour montrer ce qu’était la guerre. Et encore bien plus loin des journalistes d'investigation s’insurgeant contre les injustices du monde… Oh ! que oui. Mais bon, d’un autre côté, ils sont pas fous les mecs… pourquoi diable, risqueraient-ils leur peau alors qu’ils peuvent non seulement faire plus de fric en photographiant une star pétant dans les vagues de Malibu tout en grattant quelques échelons vers la reconnaissance.

pig-beach.jpg

sources : https://www.flickr.com/photos/echeng/2500643901/

Il est vrai que le monde change. Il faut s’y faire. Les priorités changent et la prise de conscience avec… mais une fois tous les excès recensés, une fois tous les tocs et les tics de nos starlettes analysés car nous avons les meilleurs analystes cela va de soit, de quoi parlerons-nous ? Revenir aux sources et à la terre est-il envisageable ? Je le crains, et sans paraître pessimiste, mais comme qui dirait, il n’y que les cons qui ne changent pas d’avis. Soyons donc un peu moins con, admirons le ciel qui nous surplombe et respirons un grand coup en nous disant que nous vivons dans un monde encore sacrément beau…

cochons1.jpg

Je ne résiste pas à vous en remettre une de plus, rien que pour le plaisir... toujours du même auteur.



26/04/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres