T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

CHAT ALORS, MA PROCHAINE VIE !

Chat, dans ma prochaine vie

 5 juillet 2009 005.jpgMouhaaaaais ! Dans ma prochaine vie, j’veux être un chat. Un chat qui fait ronron à longueur de journée et qui est inondé de caresses.

J’veux des coussins et des fauteuils à gogo. Des lits en veux-tu en voilà et de la soie pour parfaire mes talents de couturier en herbe.

 

J’veux des repas équilibrés, rien à voir avec ces sachets de kangourous percutés sur une route désertique du Bush australien, non ! J’veux de la vraie viande, apprêtée comme il faut et dressée avec talent et créativité.

 

J’veux des câlins à profusion et en échange, j’veux bien me blottir en quelques moments contre mes maîtres histoire de leur montrer que j’veux bien rester là. De montrer également que je gère très bien l’espace seul, point besoin de m’amener un soi-disant ami se faisant les griffe sur tout ce qui est coton et me sautant dessus comme sur un trampoline.

Mouhais ! J’veux bien tout çà ! Pas un de ces chats de rue sans allure et à l’haleine fétide. Un de ces Bidachon devant défendre crocs et griffes, son morceau de bouffetance durement gagné.

J’veux de la tendresse et de l’amour, plus de conflits à gérer, un espace que pour moi et sans risque. Un paradis. Une chouette vie. Pas un de ces terriers sales schlinguant la belette ou un morceau de carton dans ces cités tout en goudron.

J’veux de l’herbe à foison, des pâquerettes jusqu’à m’estourbir de leur parfum et me faire oublier le nom que mes maîtres m’auront coltiné. Une coussin extérieur rangé la nuit avec ma seule odeur. J’me ferai même au monde diurne et renierai mes virées nocturnes. Je serai presque comme vous, à quelques pattes près. Un être doux et bienveillant, attendant sagement la pitance et appréciant les moments heureux.

Je ferai tout comme vous, dormirai dans les duvets entre ces deux corps chauds et les coups envoyés ici et là lors de cauchemars.

 

Je serai un amour. Un tendre aux moustaches presque inutiles. Je serai un être réconfortant, et je rendrai hommage à toutes vos gentillesses. Un être magnifique empli de bienveillance. Vous verrez, je serai finalement le seul être que vous attendrez vraiment dans votre foutue vie. pas encombrant ni chiant, très peu causant et sans cesse à l’écoute, de préférence devant votre assiette que vous partagerez avec moi.

 

Oui ! Je veux être ce chat lorsque je repartirai tambour battant dans le corps d’un être prêt à vivre le fil de son existence. Et je ferai tout pour que vous m’aimiez au-delà du raisonnable ; que vous culpabilisiez à chaque fois que vous me laisserez seul ; et que vous stresserai dès que je manquerai une nuit pour vous punir d’être allés prendre un repas en amoureux. Je serai tout à vous, ou plutôt, vous serez tout à moi, ce qui n’est pas rien.

 

Pensez-y, le jour ou vous succomberez aux grands yeux d’un chaton à qui l’on donnerait le bon Dieu sans concession, il pourrait bien s’agir de moi et tous ces magnifiques instants de bonheur que cela promet.

 



04/07/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres