T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Conservation du plus ancien parc national d’Afrique

scr_48700_47469.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une bataille de gagnée sur

la connerie et la fièvre du

profit des hommes, est

toujours à relever, surtout

lorsque l'on parle d'un

si bel endroit que celui-ci.

Réjouissons-nous donc

pour nos amis les bêtes et

relevons la réflexion et la

sagesse que des milliers de

voies ont soulevé grâce à ce

projet du WWF.

scr_325091_60002.jpg

Plus de 750 000 personnes

se sont ralliées au WWF pour

la conservation du plus

ancien parc national d’Afrique.

Soco International PLC a annoncé ce

jour son engagement à cesser toute

opération au sein de celui-ci.

Cela fait des années que nous nous

battons pour que les forages soient

interdits dans le site africain classé au

Patrimoine mondial de l’Unesco. Soco se

retire de l’enceinte du parc et également

de tous les autres sites classés au

Patrimoine mondial de l’Unesco.
  scr_55540_47475.jpg
Virunga abrite une biodiversité

inestimable et de nombreuses espèces

rares comme le légendaire gorille de

montagne, menacé d’extinction. Pendant

des décennies, le parc a pu être préservé

des différentes guerres civiles dans la

région et a failli être la proie

d’entreprises avides de profit. Soco

se retirera des Virunga après avoir conclu

ses différentes activités opérationnelles

en cours, ce qui comprend notamment la

prospection sismique dans le lac

Edward. Soco s’engage à ne pas forer de

pétrole dans l’enceinte du parc, ce qui

causerait des dommages

environnementaux irrémédiables.
 
scr_257593_47483.jpg

Néanmoins, une épée de Damoclès plane

encore au-dessus des Virunga: «Il est

maintenant temps pour le gouvernement

de la RDC de réaffirmer sa conviction que

les Virunga ont une valeur universelle

exceptionnelle pour l'humanité en

annulant toutes les concessions

pétrolières chevauchant les limites du

parc tel que cela a déjà été demandé par

l'UNESCO» affirme Marco Lambertini,

directeur général du WWF International.

C’est pourquoi le WWF soutient le

gouvernement dans la protection

du parc et le développement durable

de celui-ci au lieu de le brader pour

un profit à court terme.

Dans un rapport indépendant commandité par le WWF

et intitulé «Valeur économique du

Parc national des Virunga»,

des chercheurs ont constaté que la

valeur du parc pourrait s’accroître

de plus d’un milliard d’euros par an

grâce à des activités comme

l’éco-tourisme et la pêche,

et créer des milliers d’emplois pérennes.

 photos : © Martin Harvey / WWF-Canon


 
 
 
 
sources : WWF
 
 



29/06/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres