T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

EN CE DÉBUT D’ANNÉE 2015 ET A JAMAIS, JE SUIS CHARLIE !

Le monde tourne

Janvier 2015

 07844089-photo-je-suis-charlie.jpg

 

 

Voilà que ceux qui ont bercé mon enfance, qui me montraient le chemin de la liberté ont décidé de se faire la malle… Et en martyr qui plus est. Ces clowns talentueux, ces culotés de la déconne n’ayant comme arme qu’un humour corrosif, jamais méchant, certes un peu féroces, mais quel bonheur, de rire de choses graves avec toute la légèreté qu’eux-seuls savaient si bien manier d’un simple coup de crayon. Des virtuoses du trait, des as du phrasé, des magiciens du langage, car tout le monde comprend ce que créent de leur ces fous, ces  dingos, ces malades aux grandes valeurs telles que la justice, la tolérance et la liberté d’expression…

 

Ces caricaturistes et journalistes, bouffant du bitume d’infos et toujours prêts à mettre le doigt là ou les autres n’osent le faire…

Voue m’avez abandonné, votre coup de crayon va donc se faire dans les nuages, désormais, aussi regarderai-je encore plus le ciel, car votre état d’esprit et votre énergie ne sont pas morts mais restent plus vivants que jamais.

 

Serait-on arrivé au dernier stop ? The last stop, avant la folie furieuse ? Avant que tout s’écroule… C’est à se demander ce qui se passerait si une vingtaine de jeunes fanatiques se mettaient en tête de faire de tels carnages à travers nos sociétés si faciles en vérité, à terroriser et pendre en otage…

L’inimaginable a frappé de plein fouet. L’impensable continue de se jouer dans les rues de Paris alors que j’écris ces mots, à des kilomètres de là, et  pourtant, l’émotion semble me serrer la gorge aussi sûrement que les gens ayant rendu hommage aux victimes, sur la République.

J’aimerais vous parler d’autre chose… De mes vacances, du soleil, de Noël et de cette Nouvelle Année que je vous souhaite le mieux possible, mais j’ai de la peine à parler du beau temps en pensant que dans nos rues, notre liberté se restreint, car c’est cela qui est mis à mal.

 

Comment va-t-on s’en sortir ? Qu’est-ce qui fait que des jeunes deviennent aussi dingues ? Écervelés ? La société est-elle aussi malade, pour laisser nos enfants croire en de telles utopies ? L’avenir qui se profile à eux est-il si peu intéressant, qu’ils préfèrent le Djihadiste et s’exploser la tronche ? La projection d’un avenir professionnel si limité, si inintéressant qu’ils préfèrent s’amuser avec des fusils ?

 

Peut-être faudrait-il s’en poser la question. S’interroger sur les vraies raisons et permettre à tous, de se rejoindre sur les mêmes valeurs…



09/01/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres