T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Hommage à H.R. Giger

Bien sûr, lorsqu'on pense à Giger, c'est  tout de suite cette image qui nous vient à l'esprit :

alien___h_r__giger_pitch___by_adonihs-d2xjobm.jpgUn alien bien baveux sortis tout droit de nos pires cauchemars. Mais sa version du monstre métaphorique ne fut pour moi, pourtant pas aussi surprenante que pour bien des gens. Et si j'ai adopté immédiatement cette incroyable créature d'emblée, ce n'est pas pour rien. Un doux ronron enfantin en est la cause, et tout ce que ça représente comme frayeurs fantasmées.

Les monstres, je les voyais ainsi et non pas comme Disney nous les a pondu et malgré tout le respect que j'ai pour l'homme. Mais un monstre, un vrai, c'est à ça que ça doit ressembler. Une créature redoutable et sans faille. Parfaite dans toute son horreur.

J'avoue, et voilà bien un scoop, que des aliens, j'en ai souhaité plus d'un dans mon enfance, et j'étais prêt à les recevoir. Je m'étais préparé malgré moi, car finalement, les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on imagine venu d'ailleurs, de très loin. Ils sont souvent cachés dans les placards ou en tous les cas,  prisonniers des mêmes murs que ceux nous servant de maison...

Lorsqu'il débarqua en 79 sur les écrans, j'étais très jeune, trop jeune pour un tel film, mais je me rattrapai quelques temps plus tard, avec la conviction qu'ailleurs, des aliens existent. Et quels aliens...

Ainsi donc les monstres ne me sont pas inconnus. Ainsi font-ils partie de ma vie depuis ma toute tendre enfance, et voilà que sous mes yeux ébahis ils prennent vie, sous la folie ou la magie d'un magicien plasticien donnant dans la pire des noirceurs imaginables. A tel point que certains en ont eu peur. Mais pas moi. Il est vrai qu'avec ce genre de monstre, si effrayant, ou l'on fuit, ou l'on est fasciné. Je suis de ceux qui reste fasciné par une telle créature, et je tiens à rendre hommage cet artiste nous ayant quitté aujourd'hui pour d'autres mondes, sans doute aussi extraordinaires que ceux qu'il nous permis de découvrir. Grâce à lui et son talent, les monstres hantant mes landes les plus secrètes prirent enfin formes, comme une évidence. Merci donc Monsieur Hans Ruedi Giger, de m'avoir fait ce terrifiant présent et je mets ci-dessous quelques travaux qu'on lui connaît un peu moins mais qui valent le coup d'oeil...

Pour les fans, n'oubliezs pas le musée Giger à Gruyère, un bien bel endroit au service de l'étrange que je vous invite à aller visiter si vous passez par là...

Voici l'hommage que lui rend le site bluewin.ch:

20140513131844896.jpg

Photo: Keystone   Giger décline un univers noir, lisse et surréaliste (archives)

L'artiste grison Hans Ruedi Giger est décédé lundi à Zurich à l'âge de 74 ans. Le Musée HR Giger de Gruyères (FR) a confirmé mardi l'information diffusée par plusieurs médias. H.R. Giger a été hospitalisé après une chute et a succombé à ses blessures, a précisé le musée.

022a.jpg
L'artiste doit beaucoup de sa renommée au film "Alien", dont il a créé le monstre et qui lui a valu un Oscar en 1980. L'artiste, établi depuis 1962 à Zurich, est considéré comme l'un des plus marquants du réalisme fantastique.

21000.jpg
Né le 5 février 1940 à Coire, H.R. Giger se passionne très tôt pour les créations fantastiques et macabres, à des thèmes comme la naissance, la mort et la sexualité. Cette prédilection pourrait être liée au fait que sa propre naissance a duré une journée entière, expliquait-il dans une interview à un journal.

Giger-Behemoth.jpg
Durant cette longue journée, il a manqué d'étouffer à plusieurs reprises, ce qui a provoqué en lui une peur abominable des espaces fermés. Une claustrophobie que son oeuvre transmet absolument.

Naissance d'"Alien"

Son imagination fertile le conduit à étudier l'architecture et le dessin industriel à Zurich. Par la suite, il réalise des documentaires de court-métrage. Bientôt il couche sur le papier des créatures mutantes et cauchemardesques qui associent êtres de chair et pièces mécaniques. Cette forme d'art qu'il nomme "biomécanique" va tout à la fois fasciner et inquiéter le public.

H.R.Giger.jpg
Maître de l'aérographe, ce peintre met en scène ses fantasmagories sur de grandes toiles, souvent dans les tons gris, bleu ou noir. En 1976, son livre "Necronomicon" attire l'attention du cinéaste américain Ridley Scott alors en quête d'un "look" pour la créature monstrueuse de son prochain film. Ce sera "Alien".

Pour son travail sur ce long métrage, H.R. Giger recevra un Oscar. La terrifiante combinaison revêtue par un acteur pour interpréter le monstre extra-terrestre a été vendue aux enchères plus de 126'000 dollars il y a une dizaine d'années.

tumblr_m65jdopfcy1r4itfwo2_1280.jpg
Il a ensuite apporté sa collaboration à d'autres films comme "Poltergeist 2" et "Alien 3". Il a aussi réalisé plusieurs pochettes de disques tels "Koo Koo" (Debbie Harrys) et "Brain Salad Surgery" (Emerson, Lake and Palmer).

Musée à Gruyères

teaser_ka_giger_top_1204131138_id_548944.jpg
L'artiste a décliné son univers noir, lisse et surréaliste proche de l'horreur également sous forme de sculptures. Il a aussi signé du mobilier, des installations, des aménagements d'intérieur, des pochettes de disques ou contribué aux décors de la tournée de la chanteuse française Mylène Farmer en 1999-2000.

Giger-Minon.jpg
L'unique musée HR Giger au monde a ouvert ses portes en 1998 dans la cité médiévale de Gruyères (FR). Cette institution privée montre en permanence 250 travaux du Grison, essentiellement des toiles et des sculptures. Elle propose en outre des expositions temporaires d'autres créateurs. En face du musée, un bar est entièrement aménagé dans le style "biomécanique".

sources http://www.bluewin.ch/fr/infos/culture/2014/5/13/hans-ruedi-giger--le-pere-d--alien---est-decede--m.html

giger_alien_model_shot_ii_by_locusta-d3l5b3s.jpg



13/05/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres