T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Junky de ma marmaille

   Junky de ma marmaille

ANGLETERRE LONDRES N7100 AOÛT 2014 867 - Version 4.jpg

Je suis accro, cinglée, droguée de mes monstres m’en faisant voir de toutes les couleurs, mais c’est plus fort que moi. Je suis une mère aimante. Et là est la mission de toute mère il me semble. Mais bon… on ne va pas disserter sur le sujet, c’est bien trop vaste.

 

Tandis que certaines démissionnent, moi j’ambitionne. Je m’implique, je m’imbrique et m’impose. J’envahis. J’interdis mais pas beaucoup. J’aime, j’aime à tout rompre et dans la démesure. J’aime sans concession. A foison, des poutous et câlins à profusion. Une cascade de tendresse, un fleuve d’affection. Un océan d’amour ou je l’admets, ils se noient un peu dedans de temps à autre…

 

Dès qu’ils partent pour l’école, je regarde les aiguilles tourner, dés qu’ils vont en camp ou en weekend avec les copains ou la classe, je deviens insupportable et imbuvable. Je suis une junky, oui. Une junky de ma marmaille. J’en suis dingue. J’en suis maboule. Complètement toquée.

 

Et pourtant ce n’est pas faute de tenter de me décourager. Ils y mettent le paquet et ne lésinent pas sur les détails. Ils me blessent, m’assassinent chaque jour un peu plus en grandissant et me démontrant qu’ils vont un jour quitter le nid. Qu’ils ont de moins ne moins besoin de moi. Qu’ils me remballeront. Qu’ils m’éviteront, voir, me répudieront les ingrats… mais je les aime tant. Et les aimerez toujours autant sinon plus. Quoi qu’ils fassent, décident et deviennent.

 

Oui je suis une droguée de mes mômes, une accro chiante et capable de tout si du mal leur était fait. Capable du pire que l’on peut imaginer. Capable de n’importe quoi.

 

Je les aime, les adule, les adore, mes trésors, mes joyaux, mes diamants, qui scintillent et illuminent ma vie de mille feux. Des feux follets inattendus et merveilleux. Des électrons, libres et détonants.

 

Qu’ils soient donc qui ils sont, ces rêveurs téméraires, qu’ils soient sots, bienheureux ou ermites, toujours, ils auront mon ombre dans leur dos. Ma force les guidant.

Qu’ils soient beaux, ténébreux ou rebelles, je les suivrai pas à pas et où qu’ils aillent.

Enregistrer



22/03/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres