T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

L a V i e i l l e

L a   V i e i l l e

c7728eb6-977b-481a-b93c-752c4ae7decb.jpg
 

 

J’étais figée

Devant ce reflet

Comme attirée

Hypnotisée

Et circonspect

 

J’ai eu honte

D’oser songer

Une seconde

Être belle, désirée

 

Voilà ce qui arrive

Lorsqu’on nous aime

Car Richard m’aime

De sa jeunesse insolente

Magnifique et avenante

 

Il ravive

Le feu que je croyais

Perdu à jamais

 

Il a tout quitté

Ses couleurs, ses pinceaux

Ses airs torturés

Ses rêves de maître, ses maux

Sans se soucier

Des retombées

 

Il a trahi, l’infidèle

Celle qui en son sein

Le nourrit si bien

Lorsqu’elle excelle

 

C’est un passionné

Et les passionnés

Sont rarement

Des êtres raisonnés

Et raisonnables

Il faut marcher

Derrière eux

Dans leurs traces

Les suivre ou non

Dans cette quête de l’absolu

 

Elle dévore, ronge

Grignote jusqu’aux songes

Impossible d’y échapper

Sans en être marqué

 

 

Le fait que ce rebelle

M’ait préféré à elle

Le temps d’un soir

D’un fragile espoir

Se veut un baume

Qui embaume

 

Rendant gracieuse

La plus vile des créatures

Rendant heureuse

Cette veille qu’on dit mature

 

Le lendemain

C’est certain

Après que nous accuserons

Ce drôle d’air que nous ne pourrons

Dissimuler après l’amour

Il rejoindra le jour

Ses promesses, ses attentes

Cette passion dévorante

 

C’est un passionné

Et les passionnés

Sont rarement

Des êtres raisonnés

Et raisonnables

Il faut marcher

Derrière eux

Dans leurs traces

Les suivre ou non

Dans cette quête de l’absolu

 

Mais quoi qu’il se passe

Qu’ils promettent la lune

En l’inscrivant d’une plume

Ils se verront dans l’impasse

D’exaucer les attentes

De celle qui les sustente

 

artimage_208776_3845172_201v112204831935.pngt.png
 

© 2010 - Didier Leuenberger - Tous droits réservés



Enregistrer



06/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres