T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

L'écriture et les deux fenêtres des autistes...

L'écriture et les deux fenêtres des autistes...

 

ghost-1661252_960_720.jpg

J'écris donc je suis !

Voilà-t-il des mots qui veulent dire beaucoup de choses… Mais quoi exactement, sinon que sans l'écriture plus rien ne va ou tu ne va pas si bien en tout cas.

En effet, lorsqu'on en ressent un besoin, lorsque ça nous démange au point de se sentir malade et de devoir griffonner ce qui nous trotte dans la tête, il va de soit que cela ne peut que nous rendre encore plus vivant.

Mais nous faut-il vraiment ça pour être heureux ? A-t-on à ce point besoin de taguer du papier pour nous sentir bien ? Ou n'est-ce qu'un moyen comme un autre de libérer des toxines. Entendez par toxines, des émotions ou des souvenirs dont on n'a toutes les peines à se débarrasser. L'on essaie, mais il n'y a rien à faire. Après mille textes, des romans, un dictionnaire et même une thèse, il n'y a toujours rien à espérer.

Sans cesse ce besoin de transcrire des mots sur le papier ou sur l'ordinateur en l'occurrence.

Est-on malade ? Sommes-nous si différents des autres ? Voyons-nous et vivons-nous des choses que la plupart des quidams ne pourront jamais vivre ?

Avons-nous deux fenêtres comme les autistes. Une sur le monde réel, et une autre donnant sur un  monde invisible que seuls nous, pouvons voir…

J'aime cette idée. J'aime penser que les autistes puissent avoir deux fenêtres alors que nous n'en avons qu'une. Je trouve cela plutôt sensé. Je trouve cela plutôt joli. Je trouve… je trouve cela vraiment bien et juste.

Et si nous avions à apprendre de ce peuple aux deux mondes. Et s'ils avaient des réponses à nos questions ? Peut-être est-ce pour cela qu'ils effraient ou inquiètent tant. Qu'on les confine dans des endroits ou nous les côtoyons le moins possible. L'inexplicable est toujours assez effrayant et la différence, source d'incompréhension et de malentendu.

Peut-être devrions-nous tous prendre un peu plus à cœur ce constat. Le monde ne s'en porterait que mieux, à n'en pas douter.

 

D.L.



06/10/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres