T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

L'HUMAIN

L’humain

           ANGLETERRE LONDRES N7100 AOÛT 2014 1658.jpg

L’humain, cette matière si belle que l’on ne découvre jamais aussi bien que dans la souffrance ; qui ne brille jamais autant que dans les situations les plus chaotiques et désespérées.

 

 

L’humain, cette matière malléable et envoûtante, faite de chair et de sang, jamais froide, jamais brûlante, juste ce qu’il faut pour se sentir bien en sa présence.

 

L’humain, ce continent ou tous les temps sont permis en dedans, sans qu’il n’y paraisse forcément au-dehors. Fatras d’émotions chamboulant les cultures les plus ancrées ; maelstrom sentimental nous emportant aux frontières de la bienséance.

 

L’humain, cet étrange animal qui veut se socialiser et se dompter, mais qui en son fort intérieur reste ce sauvageon dont personne ne voudrait en pension. Etrange créature aux secrets les plus enfouis, usant d’émotions pour parvenir à ses fins, écraser son prochain et annihiler ses rivaux. Redoutable prédateur à ses heures, son art de faire mal va au-delà de l’imaginaire.

 

L’humain, cette adorable marionnette disant oui si facilement en pensant tout son contraire, mangeant alors qu’il n’a pas faim et aimant alors qu’il n’aime pas.

 

Être merveilleux dégageant un amour si grand, qu’on lui prêterait sans sourire, le pouvoir de raccommoder les peuples du monde. Tous les peuples du monde.

 

Grand optimiste, intarissable et insouciant, il se gonfle telle une éponge de tous les éclats de vie le percutant de près comme de loin. Un aspirateur a félicité qui lorsqu’il se voit porté des plus belles intentions, la bienveillance qu’il peut mettre en avant reste et restera ce qu’il fait et aura fait de mieux.

 

Oui, l’humain est bien cet ovni incohérent et peut-être est-ce avant tout en cela, que sa beauté réside, que son attraction est si puissante. A la hauteur de son insolence, da sa décadence aussi et de sa puissance.

 

L’humain, ce petit être pensant dominer la nature et continuant à vivre dans le déni, préférant croire qu’il est tout puissant et invincible alors que d’une simple vaguelette, son empire tout entier se voit anéantit à jamais.



29/03/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres