T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

La folle histoire de la Porsche Spyder 550 de James Dean

La folle histoire de la Porsche Spyder 550 de James Dean

C’est en 1955 que James Dean acquit une des 90 Porsche Spyder 550 fabriquées par Porsche, qu’il surnomme Little Bastard (« petit salaud »). C'était une voiture sportive très performante, spécialement créée pour la compétition. James Dean avait déjà commandé une autre voiture, une Lotus Mark 10, mais sa commande avait pris du retard. Or il lui fallait absolument une voiture pour participer à une prochaine course. En visitant le garage de Los Angeles où l'importateur des Porsche exposait les nouveautés, il fut emballé par le Spyder 550, et l'acheta sur un coup de tête.

Etait-ce un signe du destin ou cette voiture était-elle vraiment maudite ? Voici la folle histoire de cette Porsche dont James Dean succomba aux charmes. Un étrange fragment de son existence n’étant pour certains, pas si anodin que cela et pour d’autres, pur hasard mais dans tous les cas, un grand mystère.

La voiture est devenue célèbre malgré elle, car elle n’a pas seulement tué la star du cinéma, mais également quelques autres personnes dans les années qui suivirent.

Beaucoup de gens crurent que le véhicule de l’acteur était maudit. Georges Barris, qui a personnalisé la voiture de James Dean, acheta l’épave du véhicule pour 2500 $ et se fractura la jambe quelque temps plus tard.

Peu après, il vendit le moteur et la transmission à deux médecins Troy McHenry et William Eschrid. En faisant la course l’un contre l’autre, l’un mourut en percutant un arbre après avoir perdu le contrôle de sa voiture, tandis que l’autre se blessa sérieusement après que la sienne eut quitté la route.

Barris vendit les pneus de la voiture : ils causèrent un accident de voiture à l’acheteur, et ce malgré le fait qu’ils étaient en bon état.

Deux jeunes essayèrent de voler la voiture mais l’un d’eux, en prenant le volant de la Porsche, s’ouvrit le bras à cause d’un morceau de métal déchiqueté. Plus tard, un autre homme se blessa en essayant de voler le siège du conducteur couvert de sang. Enfin, Barris décida de cacher la voiture, qui fut récupérée par la California Highway Patrol pour l’exposer à titre d’exemple sur les accidents de la route.

La première exposition connut un désastre : en effet, un incendie se déclara, détruisant toutes les voitures aux alentours dans le local et seule cette voiture en sortit indemne. Lors de la deuxième, dans un lycée, la voiture tomba et cassa la jambe d’un étudiant. Sur la voie menant à Salinas, le camion qui transportait le véhicule eut un accident et le conducteur se blessa, uniquement à cause de la Porsche. À deux autres occasions, la voiture s’'échappa' des camions sans causer d’accidents graves, mais en brisant le pare-brise d’un véhicule.

Quelque peu troublant voir flippant. C’était « Christine » avant l’heure. Et cela aurait fait sans le moindre doute, un excellent thriller au cinéma. Mais ce n’est pas fini…

Finalement, en 1959, ce fut la dernière exposition de la voiture, car en 1960 elle disparut mystérieusement avec le camion dans lequel elle était.

Dans À l'est d’Éden en 1955

On n’a plus jamais revu Little Bastard. Comme évaporée, elle emporta avec elle le jeune acteur qui devint le mythe qu'on sait...

 

Et si l’on se posa beaucoup de questions sur James Dean et sa vie, on s’en posa également sur ce véhicule sortit de nulle part, et ayant emporté dans les abîmes profondes le jeune acteur devenu bien plus célèbre encore après sa mort que de son vivant.

 

 



20/11/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres