T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

LA PART DES ANGES

Réalisateur : Ken Loach

Acteurs : William Ruane, Roger Allan, John Henshaw, Paul Brannigan, Gary Maitland, Jasmin Riggins

 

UN FILM A NE PAS MANQUER... DES ACTEURS FORMIDABLES, UNE HISTOIRE DRÔLE ET TENDRE ET QUI RESTE TRES REALISTE TOUT LE LONG DU FILM... VRAIMENT BIEN MAIS ATTENTION A L'ACCENT ECOSSAIS...MAGNIFIQUE !!!!

 

Robbie a fait un long séjour en centre de rééducation, pour la sauvage agression, sous cocaïne, d'un malheureux jeune homme qui en est resté infirme et dont la vie est brisée depuis lors. Aujourd'hui, Robbie est traduit devant le tribunal pour avoir démoli trois brutes qui l'avaient attaqué. Comme il va bientôt être père et que sa petite amie exerce une bonne influence sur lui, le juge se montre indulgent : il ne le condamne qu'à des travaux d'intérêt général.


Mais, dans sa banlieue glauque de Glasgow, Robbie est cerné par la violence. Il est affligé d'une hérédité encombrante, il n'a aucune perspective de travail, son visage balafré lui ferme les portes, il squatte un taudis, son haineux beau-père le passe à tabac, trois ennemis de sa famille le coursent armés de battes de baseball

C'est dans ce contexte difficile que naît Luke, son fils — avec une moitié de cerveau seulement, précise l'infirmière : l'autre est à construire par les parents. Robbie aimerait bien devenir le père que Luke est en droit d'attendre. Mais comment faire ?


Aux séances de travail d'intérêt général, Robbie côtoie d'autres cabossés de la vie : Rhino, un vandale ; Albert, un effarant nigaud porté sur le Buckfast ; Mo, une kleptomane irrécupérable… Leur éducateur, Harry, est un personnage débonnaire, épris de grands whiskies. Audacieux et subtil pédagogue, il mène un jour ses protégés visiter une distillerie. Cet univers est une révélation pour Robbie. Il se découvre un nez, s'entraîne assidûment à la dégustation, s'immerge dans les livres spécialisés.


Harry lui propose alors de le conduire à la conférence du célèbre Rory MacAllister, « le maître du Quaich3 », à Édimbourg. Albert, Rhino et Mo s'invitent. Là-bas, Robbie se fait remarquer par son talent et ses connaissances, au point qu'un courtier, Thaddeus, lui remet sa carte, en précisant qu'il pourrait lui faire avoir un jour un emploi de dégustateur.

Pendant ce temps, Mo dérobe le plan d'une distillerie où l'on a trouvé, loin de sa distillerie d'origine, un tonnelet de Malt Mill4 estimé à un million de livres. Il sera vendu aux enchères sur le lieu même de la découverte. Mo cherche à convaincre ses amis de voler le tonneau. Robbie a une meilleure idée : vider le tonneau.


Pour ne pas trahir leur appartenance sociale, les quatre pieds nickelés s'habillent en Highlanders. Ayant attendri une vieille secrétaire, ils parviennent à se faire admettre dans la distillerie le jour de la présentation du whisky d'exception (la veille de la vente).

Et, tandis que « le maître du Quaich » — et lui seul — a le privilège de goûter le précieux liquide et de fournir une appréciation, Robbie disparaît entre les tonneaux. Il se laisse enfermer dans la distillerie.


La nuit venue, il plonge un long tuyau dans le tonnelet de Malt Mill. Il en passe l'autre extrémité à ses amis par une fente d'aération. Ceux-ci procèdent au siphonnement dans quatre bouteilles de soda Irn-Bru.

Soudain, les feux d'une automobile arrivant à la distillerie sèment la panique. Robbie fait disparaître toute trace de l'opération, se cache à nouveau parmi les tonneaux et assiste à une scène édifiante. Car, tandis que leurs tribunaux mènent la vie dure aux petits délinquants, les riches ne restent pas les bras croisés.

Thaddeus, le courtier rencontré à Édimbourg, a droit, de la part du directeur de la distillerie, à la faveur clandestine d'une dégustation du whisky hors de prix. Il tente de convaincre le directeur de soustraire trois bouteilles du fabuleux produit.

Il est prêt à les payer 200 000 livres. Il suffirait de remplacer la quantité prélevée par un whisky quelconque, et l'adjudicataire pressenti, un Américain fruste, n'y verrait que du feu. Mais le directeur n'ose franchir le pas. Il refuse. Après le départ des deux hommes, Robbie profite du conseil et remet le tonnelet à niveau avec le premier whisky venu.

Le lendemain, c'est la vente. Les deux derniers enchérisseurs sont Thaddeus (qui se dit commissionné par un mystérieux Russe) et l'Américain.

Le petit tonneau est finalement adjugé à ce dernier pour 1 150 000 livres. L'heureux homme peut, devant toute une salle au souffle suspendu, déguster son acquisition, et puis arborer une mine extasiée.

Robbie propose à Thaddeus trois bouteilles pour 200 000 livres, avec en prime l'emploi de dégustateur qu'il lui avait fait miroiter. Un rendez-vous est fixé dans un bar de Glasgow pour la transaction.

Mais, à l'entrée de la ville, Albert dans un geste malheureux fracasse deux bouteilles. Robbie fait croire à Thaddeus qu'il ne reste qu'une bouteille. Il la lui vend pour 100 000 livres et l'emploi en sus. Il partage l'argent avec ses amis, et offre la dernière bouteille à Harry, l'éducateur qui a cru en eux.

 

source : wikipedia



05/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres