T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Le monde tourne, Avril 2017

Le monde tourne, Avril 2017

 frtz.jpg

 

Tandis qu’on torture et tue impunément les homos en Tchétchénie, il est vrai que c’est un terrible danger, Trump et Kim Jong-Un aiguisent leur bouton nucléaire en vue d’un face à face. Où lorsque deux illuminé et PN se rencontrent… Mais n’ayons pas peur, ils risquent juste de bousiller la planète après tout, je ne vois pourquoi l’on paniquerait.

 

Que la lune de miel entre Poutine et Trump est terminée et que Nabilla perd son chien durant quelques jours…. Mon Dieu mais le monde s’il ne s’arrête après toutes ces catastrophes je ne sais plus comment je m’appelle.

 

Je pourrais continuer la liste sans fin mais parlons plutôt du printemps, des fleurs et des bourdons… c’est tellement plus agréable.

Car le printemps n’a jamais été aussi présent que cette année, mais touchons du bois car ça pourrait s’arrêter soudainement. Aussi sûrement que les glaciers rapetissent et fondent, le soleil a déjà bien brillé et voyons ça comme un bon présage. Après tout, les mauvaises nouvelles ça suffit. Soyons positifs, soyons heureux et fiers de l’être car ce n’est pas forcément un état qui convient dans le monde actuel. Et parlons de ces bienheureux qui comptent les fleurs plutôt que les épines…. Voyons comme ils sont malheureux d’être heureux dans une société ou être heureux n’est plus tendance, voire, mal vu. Comme ils font peine à voir à être mis de côté parce que inintéressants et barbants… Allez ! Quoi ! Pas un petit malheur à raconter ? Une maladie à se plaindre ? un époux ou une épouse à critiquer ? Décidément ils sont vraiment chiants ! Je comprends qu’on les laisse de côté dans les souper de fin d’année. Franchement ! Merde ! Qui peut se pavaner flanqué de son bonheur sans être indécent aujourd’hui ? Peu de monde je le crains. Les moqueries vont bon train si par malheur les copines découvrent que leur meilleure amie est heureuse en ménage. Pas même un amant à avouer, une tromperie à dévoiler ! Rien ! Pas même un noyau de cerise en travers la gorge, et cet air suffisant lorsqu’ils déploient leur cape de bonheur ! Décidemment, on se demande où va le monde. Qu’on puisse exhiber son bonheur sans complexe et sans même une once de dignité, c’est lamentable.

On veut que ça saigne, que ça cogne, des gifles à gogo et des insultes qui pleuvent… On veut des larmes, des trahisons et des crève-cœur ! Sinon, à quoi bon se lever le matin si c’est pour entendre notre collègue bellâtre se vanter de sa petite famille ou de son couple. Si c’est pas malheureux ce manque de savoir-vivre. Cette insupportable façon de sourire aux anges comme s’ils étaient touchés par la grâce…. Des enflures  tous ces bienheureux et je pèse mes mots… Des minables, prêt à tout lâcher, emmerdes, alcool, drogue et cigarettes pour s’estimer heureux. Une honte. Un scandale… C’est pour cela que des Trump sont indispensables. Il faut remettre de l’ordre et éliminer tous ces sourires narquois qui nous agressent à chaque coin de rue. Tirons la gueule comme les chinois l’ont imposé pendant mille ans au vietnamiens ! Soyons des teignes, des éternels insatisfaits, des vendus… Après tout, n’est-ce pas çà la nature humaine ? La vraie nature humaine je veux dire. Pas tous ces amoureux transis faisant croire que l’amour est la somme de toutes les attentes. Tous ces férus des sentiments prêts à tout pour aimer… ces pardonneurs en série me donnant froid dans le dos. Ces tolérants accueillant les êtres les plus vils et voyant en chacun d’eux une part d’humanité. La nouvelle ère se prépare je peux vous le dire sans me fourvoyer, et ce ne sera pas celle des bienheureux… Accrochez-vous, rescapés du sourire, le monde va peut-être tourner un peu moins vite, mais pas forcément pour les raisons qu’on imaginerait.

Mais où est le printemps là-dedans ? Les fleurs et les abeilles ? C’est ce qu’on appelle un dérapage incontrôlé. Une pirouette et une tromperie… Toutefois, et pour finir sur une note positive, je vous demanderais à tous : vous êtes-vous promenés dans la nature ces derniers temps ? Avez-vous observer les oiseaux vaquant à leurs occupations et piaffant plus que la raison ? Avez-vous admiré les premières fleurs ? Les magnolias et les forsythias ? Ils étaient beaux, magnifiques, et cette image elle-seule doit nous rappeler ce pour quoi nous sommes venus au monde : protéger tout çà. Tout ce qui nous entoure. Tout ce qui nous fait du bien… et tout ce négativisme et cet avenir plein de doutes, se voient balayer par un parfum, un pétale, un chant ou un courant, nous démontrant que l’instant présent est tellement plus important…



13/04/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres