T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Le monde tourne, décembre 2016

SUISSE cPACCOTS N7100 6 MARS  52 - Version 2_HDR.jpg
Le monde tourne, décembre 2016

 afglmxgy.png

 

Nous voici donc en plein dans la période du calendrier de l’avent, avec ses petites portes ou fenêtres à ouvrir et ses surprises, ses cadeaux chocolatés pour les plus chanceux. Et c’est formidable…. On est toujours content de voir revenir cet empaffé de père Noël sapé comme une dragée laquée et nous promettre le bonheur et des myriades d’étoiles dans les yeux…

 

 

Mais la magie prend-elle toujours aussi bien en ces temps où technologies et informations nous bombardent toutes les minutes d’une catastrophe ou d’un homicide des plus horribles ?

 

Ou ce gros lard saucissonné dans sa tenue de feutre rouge n’est-il devenu plus qu’un prétexte à se convaincre de croire en lui plus qu’en cet amas de nouvelles toutes plus déprimantes les unes que les autres ? Peut-être bien.

En tous les cas, certains enfants j’ai pu le constater sont encore heureux de voir ce capuchonné et son traineau tiré par des reines. Même s’ils n’y croient peut-être plus comme avant, au moins ils se conditionnent à croire en un événement heureux et en quelqu’un de bon.

Donc pour cette période d’avant Fêtes, soyons positifs, soyons le plus heureux possible. Cessons nos jérémiades et nos complaintes, soyons satisfaits de ce que nous avons, déménageons si nécessaire, il n’y a pas mieux pour constater combien nous sommes riches. Combien nous amassons les babioles en tous genres et ne nous servant plus à rien.  Soyons lucides et objectifs. Soyons content de ce que nous avons, même si nous aimerions plus. Soyons bons, bienveillants et à l’écoute. Bref ! Soyons ce que devrait être tout humain. L’humanité ne devrait-elle pas donner l’exemple ? Donnons-le, puisque nous faisons partie de cette grande famille. Comme une goutte d’eau rejoignant la rivière puis l’océan, peut-être que notre action amènera à calmer les courants déstabilisants et magnifier l’environnement… Essayons. Soyons fous pour une fois. Mais vraiment fous ! Car ce qui semblait évident il y a de cela pas si longtemps encore, l’est devenu aujourd’hui. Toutes ces attentions, ce savoir-vivre, cette solidarité. A l’heure du Père Noël et de tout ce que cette image projette dans les têtes, il serait sensé de faire ce petit effort et de penser un tout petit peu plus loin que le bout de son nez. Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais vous savez, un sourire ne coûte rien sinon d’économiser les coups de scalpel. Une oreille attentive peut tellement réconforter et cela ne vous prendra finalement que bien peu de temps. Et puis c’est Noël, merde ! Oh ! Pardon, je m’emporte. Il suffit de peu de choses et nous tous le savons. Nous tous avons apprécié cet inconnu nous dire bonjour, nous demander comment on allait et nous écouter sans rien en retour. Sans sensationnel, sans ritournelle ni paillètes. Juste un moment de grâce nous rendant joyeux si ce n’est heureux. Et nous permettant d’avancer vers l’avenir avec une estime de soi ravigotée et capable de nous faire faire des prouesses. Car oui, ces rencontres exister belle et bien. Je n’y croyais plus personnellement et sans vouloir plomber l’ambiance. Et puis ça nous arrive, comme ce monsieur fort élégant à Limoge me trouvant sympathique avec mon appareil photo et me faisant visiter la ville, comme çà. Pour rien, juste parce que ça lui faisait plaisir et rien en retour. J’étais méfiant, m’attendais à ce qu’à la fin de notre visite passionnante, il fasse clinquer sa bourse et demande son dû, mais j’ai très vite rengainé mes suspicions, réalisant très vite à qui j’avais à faire. Aussi lorsque son téléphone sonna et qu’un ami lui souhaita Bon Anniversaire, je restai bouche bé et touché à la fois. Il me fit un signe et me donna la main. Je n’eux pas même le temps de lui souhaiter mes vœux, trop engagé dans sa conversation avec son ami. Et il disparut comme il avait apparu. Alors aujourd’hui, Monsieur Quiquevoussoyez de Limoges, je tiens à vous souhaiter tous mes vœux et vous dire combien votre intervention pour le moins audacieuse, m’a donné l’espoir que l’humanité n’est pas en si mauvaise posture qu’on veut bien nous le faire comprendre. Sur ce, mes Loulous, je tiens à vous souhaiter pour ma part de merveilleux moments d’échanges, de partages et de conversations animés durant ces Fêtes. Et oubliez un peu ces résolutions pompeuses que l’on ne tient de toute façon, pas très longtemps. Soyez dans l’instant présent et tout ce qu’il peut offrir. Ignorez quelques heures vos écrans en tous genres et regardez bien dans les yeux, tous ceux qui vous chérissent et qui vous sont chers. Vous verrez, certaines choses vous deviendront futiles…. Bien à vous.

Enregistrer



10/12/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres