T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Le monde tourne, Mai 2017

Le monde tourne, Mai 2017

 NORVEGE AOÛT 2011 291_HDR1.jpeg

 

Pour ce dernier jour de mai, le monde tourne plus que jamais et quel mois….

D’abord Macron et l’espoir qu’il suscite chez nombre de gens…. Encore faut-il que les autres, tous les envieux et les frustrés d’avoir été quelque peu évincés, jouent le jeu et se mettent au boulot. Et ce n’est pas gagné. J’aurais envie d’écrire une lettre à ce benjamin de président et lui dire combien sa stratégie fut efficace, et même si je n’aime pas la politique. Mais force est de constater que la partie pour ce jeune président n’est pas encore gagnée. Le problème pour lui, est d’officier pour le pays et les citoyens et non pour une place tout en haut de l’échelon social…comme la plupart des politiciens le souhaitent et y aspirent. Pas discrètement qui plus est. La discorde et la cacophonie risquent de bientôt retentir et le résultat en être bien décevant si tous ces cravatés, ces bureaucrates ne retroussent pas leurs manches et se mettent à l’œuvre. Car il y a du taf, à n’en pas douter. Alors au boulot et relancez la machine histoire de passer un message positif pour une fois, et non faire don de chamaillerie digne d’une maternelle… nous verrons bien. Mais le chalenge est énorme et l’espoir qui résulte de cette élection pourrait être à la hauteur d’une terrible déception si par mégarde et insolence, tous ces ministres pseudo-politiciens n’arrivaient à se mettre d’accord et travailler en collégiale. À voir… mais le monde ne s’est pas arrêté pour autant à cet événement majeur de l’hexagone. Il y a des choses, des actes bien malheureux qui sévissent et continuent impunément et sous l’approbation paternaliste de quelques dirigeants bien décidés à en découdre avec les déviants… je parle bien sûr de la Tchétchénie et son extinction des homos. Actes que ni les grandes puissances, ni les plus petites d’ailleurs ne paraissent vouloir condamner. Il est incroyable de constater combien l’hypocrisie est néfaste et nauséabonde, plus que jamais dans cette terrible situation où des hommes et des femmes sont torturés et tués, uniquement parce qu’ils sont différents et aiment des personnes du même sexe que le leur. Si tous ces gros dirigeants pouvaient prendre exemple sur cet amour et la tolérance qui en résulte, peut-être que le monde ne tournerait pas si étrangement… percevoir la différence comme une richesse et non comme une tare ou un danger. Mais de quoi ont-ils peur finalement, d’être contaminés par l’homosexualité ? Qu’on me laisse rire, mon livre (Les Oubliés) est plus que jamais d’actualité. Si nombre de ces teigneux racistes pouvaient le lire, peut-être se rendraient-ils compte de cette folie qui les anime…

Enfin l’attentat de Manchester qui résonne encore dans tous les esprits, tant cet acte kamikaze de veut lâche et petit… pourquoi donc être animé d’une telle soif de vengeance et de meurtre ? Que peut-il bien pousser un homme à se faire sauter dans le seul but de tuer les autres et de préférences des jeunes pour que l’impact soie plus grand et l’acte plus monstrueux…peut-être devrions-nous répondre à ces questions plutôt que de lâcher des bombes à tout va car tant que le problème ne sera qu’effleurer, les bombes humaines sauteront et de plus en plus abominablement. Le monde tourne oui, mais pas de la même façon pour tout le monde semble-t-il, laissant sur le bord de la route certaines âmes égarées, prêtes à tout pour trouver une place dans la vie, même s’il faut pour çà y inviter la mort…

Mais allons dont… quel pessimisme alors que le printemps bat son plein et que le soleil brille en réchauffant les corps frigorifiés de l’hiver. Que les rayons affolent les baromètres et font monter la sève dans tous ces esprits preneurs du moindre éclat de vie. Car la vie est sollicitée, oui. Elle est enviée et fort heureusement pour nous, préférée à toutes ces horreurs mentionnées plus haut. La vie, cet incroyable don du ciel nous permettant de vivre nos rêves les plus fous et tester les plaisirs que peut compter une existence. Et tant qu’elle sera la première ambition, les fous, les dictateurs et les tyrans seront toujours les perdants… soyons donc fous, oui, mais de doux dingues, tétant le sein de mère nature avec gourmandise et se délectant des plaisirs qu’elle sait nous offrir, sans modération…



30/05/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres