T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Le monde tourne, octobre 2016

Le monde tourne, octobre 2016

 Marion-cotillard-hot-hd-wallpaper.jpg

 Respect à vous Marion et faite fi de cette folie furieuse...pour ne pas dire débile !!!

Tandis que les Brangelina ont fini par passer l’éponge, que Marion Cotillard se retrouve mêlée bien malgré elle a une histoire hautement ridicule, cela me fait songer et m’interroger sur la capacité des gens à trier et penser pleinement tout ce qui passe sous leurs mirettes et dans leurs oreilles de Dumbo…

N’allez pas croire que je connaisse personnellement Marion Cotillard ou Guillaume Canet, fermons la parenthèse folle des fantasmes et bouclons le caquet à toutes ces langues fourchues du web, n’attendant qu’un événement du genre pour cracher leur venin, quitte à mettre en péril des êtres qu’ils disent tant apprécier ou aimer…

Je m’interroge oui, sur l’équilibre des gens et cette faculté à peser le vrai du faux, le sensationnel du non sensationnel et le saugrenue du sensé. Et la vision simpliste d’une Marion venant de terminer de tourner avec Brad, a suffit à engendrer le buzz qu’on sait. Si c’est à cela que servent les réseaux sociaux, alors je dois bien admettre non sans une certaine anxiété, qu’il vaudrait mieux qu’on revienne à une époque où il n’était pas si aisé de démolir untel ou untel par le biais d’une touche de clavier de téléphone. On sait bien que l’image des célébrités semblent nous appartenir et se doivent de correspondre à l’idée qu’on s’en fait. Mais de là à extrapoler aussi ridiculement sur une relation sans même penser une seule seconde aux proches de cette dernière, perso je trouve cela lamentable et des plus inquiétants. Il faut du sensationnel à tout prix, du surprenant, du prodigieux, du sulfureux et du scandaleux… mais où s’arrêtera cette curiosité malsaine. Et ce n’est pas faute de rester discrets, pour ce couple de comédiens français. Comme quoi, il en faut bien peu pour émoustiller les fantasmes de tous ces spéculateurs en herbe. Fin prêts pour la bourse et Wall Street, tous ces jolis cocos... Mais alors, il est légitime de se poser la question et de tenter de deviner pourquoi les gens ont tant besoin d’esbroufe et de casser du sucre sur le dos des autres. De préférence des gens connus, cela va de soi. Sinon, quel intérêt…

Est-ce que leur vie est à ce point insipide et lassante, qu’il leur faut à tout prix trouver un os à ronger, ou le niveau aurait-il à ce point baissé, que nous ne réalisions pas même ou nous en sommes ? Bien sûr, vous me direz… mais ce sont des gens célèbres, ils ont une image à préserver, ils nous appartiennent quelque part, mais bon sang de bon sang ! Vos vies ne sont-elles pas suffisantes à combler vos attentes qu’il faille démonter le premier people venu. La première star controversée ou non d’ailleurs. Mais ce qui est le plus inquiétant, ce n’est pas qu’un internaute réagisse de la sorte, mais que tous les autres suivent… Le phénomène de masse ou le pouvoir de la meute me direz-vous ? Mais les gens n’ont-ils pas plus de dignité que celle de suivre ces envieux avides de news à croquer. De stars à démonter, comme si c’était un jeu. Plus rien n’est vraiment grave, de derrière nos claviers. Composer une petite phrase assassine sous pseudo « larmicole22lesflics » et l’envoyer d’une pression de doigt, un simple jeu d’enfants…. Et pour ce qui est des conséquences… ils l’ont bien cherchés, vos répondraient les plus tenaces. Vous savez, c’est comme cette folle que j’ai entendu l’autre jour à la radio, affirmant qu’Obama n’est pas américain mais bien africain, Kényan pour être précis. Elle l’affirma jusqu’à ce que son candidat chéri affirme le contraire, bien malgré lui. Mais même là, elle continua à affirmer ce qu’elle pensait être juste. Nous ne sommes pas loin des croyance aveugles d’avant-guerre ou exterminer les gens devint presque une routine et la seule solution juste à appliquer… Réfléchissons-y ! Et peut-être aurons-nous devant nos yeux d’enfants tout le pouvoir des médias et des nouvelles technologies explosant soudainement dans nos crânes de piaf, comme une prise de conscience évidente. Mais j’ai bien peur que nous en soyons encore loin.

Tandis que les américains n’ont de choix qu’entre un Trump de plus en plus désopilant et poilant mais tout autant inquiétant, et une Hillary titubant devant les caméras et devant sans cesse redorer sa cote d’amour, le monde tourne toujours plus vite, les pervers narcissiques investissent de plus en plus d’entreprises et les Illuminati Insiders donnent raison à la folie des hommes. Le monde du travail évoqué dans mon dernier livre (en recherche d’éditeur d’ailleurs) est en train de changer à vitesse grand V, manquant de plus en plus de cohérence, les travailleurs n’y trouvent bientôt plus aucun sens. A quand la prise de conscience tant attendue ? L’électrochoc si nécessaire sans vouloir faire dans le catastrophisme et plomber l’ambiance… mais pour le 80% qui liront cette note, il y a fort à parier que les questions soulevées dans le Manipularium auront été soulevé et à juste titre.

 

Allez, nous changeons de moi et courrons vers Noël, souriez, le monde tourne toujours plus vite, certes, mais n’oubliez jamais que nous avons le pouvoir tous ensemble, de rétrograder les vitesses afin de trouver le bon rythme ou disons plus simplement, le rythme le plus sain… Belle journée à tous !!!

 



01/10/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres