T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Le Phare de Pointe-au-Père, Quebec, Canada

Le Phare de Pointe-au-Père, connu aussi sous le nom de lieu historique national du Canada du Phare-de-Pointe-au-Père, est situé au 1000, rue du Phare à Rimouski au Québec.

Avec ses 33 mètres de hauteur, il est le deuxième plus haut phare du Canada, après celui de Cap-des-Rosiers.

Le phare de Pointe-au-Père est l'un des bâtiments du complexe maritime de la station d'aide à la navigation de Pointe-au-Père et fait maintenant partie d'un complexe muséal, le Site historique maritime de la Pointe-au-Père, un organisme sans but lucratif qui gère ce lieu historique national en partenariat avec Parc Canada. Témoin du patrimoine maritime du Québec, le phare a joué un rôle important pour assurer la sécurité de la navigation sur le fleuve Saint-Laurent dans la première moitié du XXe siècle.

Déjà au début du XIXe siècle, Pointe-au-Père était le lieu de travail de plusieurs pilotes œuvrant sur le fleuve Saint-Laurent, particulièrement pour les pilotes de la Allan Line. Un premier quai y est construit en 1902, afin d'expérimenter l'utilisation de l'acétylène comme source de lumière pour les phares car la forte teneur en carbone de ce gaz produit une flamme très éclairante. En 1905, le ministère de la Marine construit à Pointe-au-Père un poste de pilotage pour succéder à celui du Bic, devenu désuet. Le phare actuel, construit en 1909 en utilisant la technique des arc-boutants, est le troisième phare à être construit sur le site. Le poste de pilotage restera en service pendant plus d'un demi-siècle et sera fermé en 1959 à la suite de l'ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent. Le nouveau poste des Escoumins, site jugé plus sûr pour la navigation hivernale, remplace alors le poste de Pointe-au-Père. Le 1er janvier 1974 le phare reçoit la désignation de lieu historique national du Canada.

L'architecture particulière du troisième phare de Pointe-au-Père, avec ses huit contreforts, a inspiré plusieurs peintres, dont le célèbre Lawren Harris du Groupe des Sept. La toile de Harris représentant le phare, réalisée en 1930, fait partie depuis 1960 de la collection du Musée des beaux-arts du Canada6.

Parmi les autres peintres notables ayant représenté le phare, on peut citer Charles F. Comfort (1900-1994) et Alan Caswell Collier (1911-1990)

Corne de brume munie de trompettes expérimentales, testée en 1903 à Pointe-au-Père.

sources: wikipédia



19/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres