T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Les Dictators ou lorsque les dictateurs frappent...

Les Dictators 

  

Napoléon, dictateur cochon chez Orwell – La Ferme des Animaux 

Ce n’est pas le cochon le plus célèbre du monde anglo-saxon mais tout de même : dans la Ferme des Animaux d’Orwell, Napoléon prend le dessus sur son double révolutionnaire Snowball et met en place une dictature proche du stalinisme. Napoléon y gagne évidemment en crédibilité et en renommée, même s’il devient l’un des cochons les plus mal famés et cruels du bestiaire. Peu recommandable mais n°1 sur l’échelle du jambonneau. 

sources :http://www.premiere.fr/ 

 

 

         Despote avertis, ils peuvent être invivables pour qui ne supporte pas les jabots et les chaperons et ne se laisse pas facilement piloter. Nulle besoin de dessin en ce cas précis, tout le monde à subi une fois dans sa vie les directives d’un dictator. 

 

Curieux ballet entre le dictat de ce manipulateur hors pair et l’agacement de la victime pas si victime qu’elle aimerait bien qu’on la plaigne. 


 

Le dictateur n’aime pas être pris en faute. Rien de pire pour lui qu’on lui cherche des noises en le contrariant et surtout, que nous ayons raison. Ça il ne le supporte que difficilement et pourra nier par le plus gros des mensonges s’il le faut, pour ne pas perdre la face. Menteur dites-vous ? Et bien ma fois, tant qu’à faire, allons-y pour une tare de plus pour ces individus ayant déployés la plus insupportable des compétences pour qui se veut être libre.  

 

Les dictateurs iront jusqu’à modifier la réalité, renier des faits, pour arriver à leurs fins. Ils ne laisseront que peu la parole aux autres, puisqu’ils détiennent la parole toute puissante, ce qu’ils imaginent les faire briller plus qu’ils ne l’entendent. 


 

Les dictateurs sont d’excellents discoureurs et s’ils n’ont pas la culture, l’intelligence ou le savoir ils utiliseront l’agressivité pour se faire respecter et deviendront sans conteste de terribles tyrans.  

 

De belles paroles, oui, qu’ils n’appliquent guère jamais qu’aux autres en oubliant de les employer pour eux-mêmes. Pourquoi en auraient-ils besoin après tout, puisqu’ils détiennent les clés du savoir et l’expérience suprême ? 


 

Sans cesse à l’affût de l’évolution des gens qui les entourent, les dictators ont cette fâcheuse habitude d’envier ce qu’ont les autres. De jalouser les travailleurs et de convoiter les collectionneurs de belles choses, car les dictateurs en vérité, n’arrivent que très peu souvent à se faire leur propre opinion et d’ainsi nourrir « leurs rêves ». D’ailleurs, ils ne prennent que très rarement de vraies et déterminantes décisions dans leur existence, sauf pour les autres...  

 

Existence, qu’ils semblent ne pas vraiment voir, ils paraissent passer à côté d’elle en restant spectateurs. Peut-être est-ce pour cela qu’ils sur-jouent en permanence la carte du « Je sais tout mieux que tout le monde » et du « Faites comme je dis mais pas comme je fais ! ». 


 

Mais dans tous les cas et même pour ceux et celles qui vivent avec l’un d’eux, le dictateur n’a guère souvent l’air heureux. Il semble plus subir que faire subir, certes, mais cela n’enlève en rien l'irritation et le désarroi dans lesquels il nous place le plus souvent. 


 

A nous de déjouer la dictature mais gare à l’humeur querelleuse et à l’ambiance électrique qui pourrait en découler, car un dictateur reste malheureusement un dictateur. Même à terre ; même imbibé des meilleures intentions, il ne pourra s’empêcher, et même si le ton à changé, de vous diriger. De vous imposer, de vous ordonner, de vous prescrire, d’exiger, de menacer, de vous faire chanter, de manipuler, d’agacer, d’irriter, de brimer… en un mot, de vous emmerder.  

 

Mais que pour ceux qui aiment (et n’y voyez aucun jugement de ma part) et y trouvent ce qu’ils recherchent, il y aura toujours un berger prêt à emmener des moutons, même lorsque son prénom n’est pas prononçable… 

  


 

© 2013 - Didier Leuenberger - Tous droits réservés
 



05/04/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres