T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

LES HUMORISTES

Les humoristes

                                           

        Les humoristes sont le plus souvent victimes de leur talent. Ils n’en possèdent pas forcément toutes les ficelles mais ils se dépêtrent plutôt bien dans ce marasme morose dans lequel est plongé un monde qu’ils ne voient pas si sombre.

Jeux de mots, jeux de vilains, les humoristes ont toujours le mot qui fait du bien, met à l’aise et déclenche l’hilarité ambiante. Ils sont un pur divertissement et en général, très charismatiques et chaleureux. Humour oblige…

Prenant plutôt la vie du bon côté ils ont même tendance à penser que c’est la plus belle farce jamais répertoriée de toute leur existence, tant il y a matière à sourire des évènements et des gens.

Rassembleurs, admirés le plus souvent voir adulés, les humoristes se plaisent  à brouiller les cartes lorsqu’ils ont besoin de calme et d’un peu d’intimité.

Merveilleux conteurs, on peut boire leurs paroles au son d’une mélodie rondement menée et gober les exagérations les plus farfelues qu’ils n’hésitent jamais de lancer.

Sans détour, ils disent souvent la vérité lorsque teintés de jaune, les sourires se crispent à l’écoute des gags visant le plus caché des défauts.

Ils peuvent tout dire, tant leur verve aux mille couleurs se veut toujours de bon goût ou du moins, à la limite du bienséant.

Petits malins sachant peser les mots et les maniant habilement, les humoristes, s’ils ne prêtaient pas à rire seraient de bons et loyaux politiciens.

Même s’ils font fi des critiques acerbes émises au grand damne des chevronnés, les humoristes restent des êtres sensibles et ayant un grand besoin d’être aimés.

Les humoristes, bien que clowns à leurs heures, peuvent dissimuler un vécu pour le moins tourmenté ou marquant, mais n’aiment pas étaler leurs cicatrices au grand jour.

Optimistes de nature, ils camoufleront leurs failles et panseront leurs blessures d’un éclat de rire fort, d’ou souvent en ressort un tempérament puissant et quelque peu brouillon.

Envahissant le plus souvent, débordant souvent et enclin à insister pour attirer l’attention, les humoristes même s’ils prennent la vie du bon côté sont des émotifs profonds et engagés. Des êtres humains avec un grand H, des hommes et des femmes croquant les fruits à pleines dents sans avoir peur de tomber sur un asticot.

Les aléas ne sont qu’une épine et tout aiguillon peut être retiré à un moment ou un autre pour calmer la douleur.

          

Dès fois devins, les humoristes bien que paraissant quelque fois un peu prétentieux, sont des êtres empreints d’humilité et plutôt raisonnables.

Les plus agréables à vivre et les plus rares sont sans conteste ceux excellant dans l’autodérision, une discipline dont bien des technocrates et superficiels voudraient en être piquée. Mais rire de soi-même n’est pas inné chez tout le monde…



24/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres