T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Les Psychologues en herbe

Les Psychologues en herbe

                        

Souvent bien plus professionnels que les dits professionnels des neurones effervescents, les psychologues en herbes n’hésitent jamais à nous faire part de leur bon sens et de leur pouvoir d’écoute.


Merveilleux agitateurs du bocal, les psys de l’ombre sont de fabuleux proconsuls des mots et bien plus encore.


Toujours de bon conseil, sensés et posés, ils semblent détenir le graal de toutes les convoitises. Du moins pour nous.


Bien plus équilibrés que la plupart des thérapeutes, ils sont discrets le plus souvent, et n’extériorisent pas ce don, car s’en est un, à tout va tant ils semblent touchés par la grâce.


Incroyables équilibristes des situations les plus risquées ; merveilleux démêleurs de sacs de nœuds les plus improbables ; incomparables conseillers et méthodiques bienfaiteurs, ils sont à eux-seuls des oiseaux de bonne augure qu’on attend impatiemment voir venir se poser juste devant nous et nous siffler un refrain réconfortant.


Toujours une oreille tendue, les psychologues en herbe savent se positionner sans pour autant être dans le jugement. Ils donnent souvent un avis neutre, même s’il nous semble le plus souvent favorable à notre cause perdue.


Détrousseurs des non-dits et des eaux troubles, les psychologues en herbes gèrent le flou et décryptent les codes de la vie sans faillir. N’ayant pas peur des quand dira-t-on, ils ne s’apitoient jamais sur notre sort et semblent des supers héros dotés de grands pouvoirs. Ils n’en abusent pourtant jamais ou que très peu, se complaisant dans ce rôle noble qu’ils juge plus de conseiller que charcutier de l’âme.


Irrésistibles et séducteurs aguerris, ils manient les mots comme un onguent miraculeux qu’ils posent sur nos maux. Ils sont des rebouteux des neurotransmetteurs les plus reculés de notre océan tourmenté, cette mer intérieure sans cesse agitée et recherchant la lumière d’un phare, lui permettant de se calmer.


Ils insufflent souvent un vent de bien-être et donnent l’impulsion nécessaire pour avancer d’un pas voir de plusieurs sur cette route tumultueuse de la vie jonchée d’obstacles et bordée d’éclats les plus inattendus. De ces petits bonheurs nous rendant blêmes et friable à souhait. Une félicité tant attendue, nous laissant choir dans une béatitude que l’on voudrait éternelle.



08/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres