T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Les Yeux

ebe1a386-3d93-4f03-b5a6-180e263b5cfb.jpg

Les Yeux

 


 

Magnifique porte de l’âme, vous vous parez du plus bel effet pour enjoliver les plus circonspects. Impétueux et curieux, vous aimez les bienheureux. Adoucissez l’air désolé, tout ce qui peut nous éprouver. Pourfendeurs des secrets les mieux gardés, jamais vous n’hésitez et foncez. Ode à la beauté, vous n’avez de cesse d’admirer.

Exhortez à toujours plus beau, toujours plus haut, toujours plus merveilleux, plus extraordinaire, vous repoussez les limites. Symbole d’une enfance heureuse ou malheureuse, vous gardez pour certains, ce même air si plein de naïveté, semblant découvrir pour la première fois tout ce qu’ils voient.

Vous appréciez ou dépréciez ce qui s’offre à vous sans trop embellir ni préserver. Vous êtes plutôt pour le vrai. Le posé et le restitué. Le racé. Grands amateurs de paysages époustouflants et incommensurables. Collectionneurs de cachettes enviées, d’endroits recherchés, vous ne trahirez jamais vos hôtes.

Déclencheurs d’envies et de désirs les plus fous, vous avez peine à contrôler votre enthousiasme. Quémandeurs des belles choses, vous pouvez être un prédateur redoutable.

Incontournables sont vos facteurs de sélection. Indétrônable est votre avis succinct et concis.

Si la lumière éclatante donne l’impression que vous êtes d’une sensibilité exacerbée, vous n’êtes point sans défense. Vous épousez un air sévère lorsque vos sourcils frisotent. Assombrissez vos regards lorsque les fronts se plissent. Accusez un air dramatique dès que les visages s’éteignent.

Malicieux et cabotins, il vous arrive souvent de rire de nous. De se jouer de nos armes les plus puissantes qui en un battement de cils, peuvent être anéanties. Irradiées.

Mais là ou votre présence prend toute sa dimension, c’est lorsque tel un lion, vous suivez nos corps sans protection. Lorsque vous apprivoisez nos formes. Les quémandez. Aiguisez la convoitise et invitez à toucher. A effleurer. A caresser.

Nous serons nus avant de l’être vraiment. Et la sensation d’être à la merci peut rendre mal à l’aise. Nous rendre inconfortable et troublé.

Vous faites l’amour avant nos mains, avant notre souffle, avant même notre esprit.

Éclaireurs assidus, vous n’avez pas peur d’emprunter des chemins perdus. Bien au contraire, le mystère vous aguiche telle une fille de joie s’accrochant au bras des hommes. Vous pouvez être vicieux. Lubriques aguicheurs. Aucune frontière ne se dressera jamais devant vous. Aucune barrière ne sera infranchissable.

Tel un conquistador, vous violez des terres inconnues en y instaurant votre foi. Visionnaires aguerris, vous ne vous trompez que rarement sur ce que vous voyez. Ressentez dès la première œillade, l’émotion et le trouble. L’allégresse et les ténèbres qui peuvent habiter les heureux ou les taciturnes.

 

Curieux dompteurs de la pénombre, vous n’êtes pas en reste, à la tombée de la nuit, votre vision se transformant. Du reste, la lune et vous êtes complices depuis la nuit des temps n’est-il pas vrai ?

Si vous magnifiez nos contours, exagérez le plus souvent ces mêmes traits en affûtant de quelques étincelles ce désir naissant et croissant, vous ne pourrez qu’admettre que vous vous lassez plutôt vite. Votre plus grand défaut sans doute. Vous souffrez de ce besoin maladif de renouveau. De cette soif de découverte. Cette appétence d’exceptionnel et d’insolite. Du moindre éclat. Que n’avez-vous pas franchi comme obstacles, pour rassasier votre appétit. Que n’avez vous pas bravé comme interdits, pour assouvir vos vœux les plus secrets. Les pensées les moins louables.

Merveilleux kaléidoscopes accusant ce fatras d’émotions sans broncher, ou brillants d’un éclat aux abois, les larmes envahissant vos contours. Vous n’aurez de cesse d’ausculter le monde. De vénérer la beauté et le merveilleux. Vecteur d’envies et de désirs insatiables, donnant un sens à la vie, vous ne faites qu’aiguiser la convoitise de lendemains que l’on espère sans fin.

artfichier_208776_4086848_201409105538909.png

© Tous droits réservés Didier Leuenberger. Respectez le travail de l’auteur. Respectez la créativité.


Page facebook ici :

https://www.facebook.com/TOUS- DES- Anges-183260761786500/



05/08/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres