T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

L’invasion des barbus

L’invasion des barbus

 man-979980_960_720.jpg

 

 

N'avez-vous pas remarqué combien les barbus nous envahissent ces derniers temps...

 

 

 

 

 

À l'heure des pics de terrorisme les plus inquiétants, je me pose tout de même la question sur le bien-fondé d'une telle mode... à moins que ce soit un pied de nez à ces kamikazes... Mais ici n'est pas le propos, le propos étant tous ces barbus pullulant dans nos campagnes, nos villes, dans les aéroports, les gares, la rue, les bars, les cinoches, les magasins, les restos…

 

 

 

 

 

Lorsqu’on va en vacances dans un endroit chaud, impossible de faire un mètre sans se heurter à l'un de ces férus du poil dru et de cette mode indescriptible me faisant pour certains, froid dans le dos, tant la broussaille en pagaille ne sied pas leur hôte.

 

 

 

 

 

 

Quel choc, de voir tous ces barbus se pavaner devant mes yeux de rasé de près, de chauve du menton, de peau de pêche à peine effleurée par une journée de pousse barbillonaire... Bref ! Tout çà pour dire que pour une fois, la mode n'est pas forcément au rendez-vous des convenances tout comme elle ne l'est pas dans l’embellissement de mâles en recherche de masculinité. Je rassure ces éphèbes herculéens en herbe, nul besoin de se laisser pousser le poil jusqu'aux genoux pour être un homme, un vrai, la voix, le corps, les muscles et la démarche, le sexe bien sûr à eux tous, ne sont-ils pas suffisants pour s'affirmer homo sapiens convaincu. Et même si un religieux russe affirme le contraire, prônant la barbe jusqu’au nombril, car elle a la vertu de protéger tous ces barbus de pulsions de déviants qu’ils ont toutes les peines à contrôler lorsqu’ils se rasent… raccourci facile me direz-vous ou délire de Korniliy, le Primat de l’Église orthodoxe vieille ritualiste, une branche dissidente de l’Église orthodoxe russe un peu trop zélée. Cependant il affirme haut et fort à un journal russe et sans rougir, que raser son menton protège de l’homosexualité et que Dieu, a créé l’homme avec une barbe.Pensent-ils les gens aussi bêtes que ça pour croire à de pareilles inepties ?

 

 

 

 

 

Souriez, souriez, oh moussaillons adeptes de la chose, il semblerait que vous êtes de plus en plus nombreux à revendiquer la barbe et qui plus est, n’êtes-vous pas toujours les premiers à annoncer la couleur de la mode en devenir. Tout ceci paraît un peu contradictoire et quelque peu vague, mais lorsqu’on croit mordicus au miracle des poils, on peut être convaincant. Ainsi, et n’en doutez pas une seconde, les délires d’un vieux Primat pourraient bien être pris à la lettre si d’aventure, une purge était au programme…

 

 

 

Mais bon, revenons à nos moutons et à cette mode qui s’égrène un peu partout dans le monde.

Non pas que je n'aime pas les barbus, j'avoue avoir un faible perso pour ces poils de trois ou quatre jours d’existence, nous donnant un petit côté bad boy non négligeable et attirant plutôt bien les proies dans nos filets de séducteurs... mais de là à peigner ou tresser son bouc chaque matin dans le seul but d'être et de paraître un Homme, nous pouvons émettre quelques doutes.

 

 

 

J'avoue être un rebelle, un malfrat des convenances des fashionistes et un pourfendeur des habitudes de meutes. J'avoue être un teigneux réfractaire à tout ce qui est phénomène de masse, et je ne juge point en cet article, mais lorsque par passé 39°C à l'ombre, un athlète vient s'ébrouer sa barbichette devant mes yeux, cela me laisse de marbre... Laissons cela aux bears, bon sang ! Chacun sa spécialité, chacun son territoire de prédilection et sa spécialité. Et bon sang de bon sang, un peu de jugeote Messieurs, je sais bien que dans les temps actuels, on peut avoir un manque d’assurance masculine, mais de là à s’affranchir d’une barbe à l’heure où l’on planque des bombes aussi petites qu’un abricot, peut-être serait-ce bien de reporter cette crise d’égo à un tout petit peu plus tard.  Et je parle ici de ces barbes imposantes faisant peur le plus souvent et terrorisant les plus anxieux. La barbe c’est bien, ça peut être beau, mais de grâce, laissez la mode djihadiste aux ayant de droits et taillez-moi cette broussaille que nous ne saurions voir afin d’être un tout petit peu plus classe. Mais bon, les critères de beauté, cela va s’en dire, ne semblent guère être les mêmes pour tout le monde.

 

 

 

Grand bien leur fasse donc, à tous ces barbus, mais qu’ils ne s’énervent pas après ceux qui pourraient s’impatienter aux services de sécurité d’un aéroport les faisant attendre, parce qu’un jeune homme à la barbichette et au teint hâlé se fait fouiller au corps et bloque la colonne… les clichés ont la vie dure et les raccourcis faciles, une aisance incroyable à s'émanciper.

 artfichier_208776_7007500_201703075348776.png

 

Enregistrer

Enregistrer



22/07/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres