T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Masturbateur

Masturbateur

SELF PORTRAIT.jpg

Sacré branleur…

Comment se bronzer la brochette sans passer pour un pervers ? En allant à Stockholm pardi. Et un Hourra pour la Suède qui ne condamne pas ce petit bout de peau pendouillant au gré du vent.

Vive le juge qui fut si clément envers un retraité bronzant innocemment sur la plage, qu’il fut propulsé sur la toile et a provoqué un buzz sur le net, et pour cause… me voici à la rescousse pour y apposer ma pierre. Il faut dire que l’info est de taille. C’est vrai qu’il n’y a rien de plus important dans le monde, qu’un papy en train de s’astiquer le bigoudi. Mais tout ceci reste à prouver je crois car ça paraît encore un peu flou.

Toute cette affaire sent le roussi. Qu’il y aurait du puritanisme dans l’air prêt à fondre sur les babas cool cueillant les coquillages, oui cueillant vous avez bien lu, que ça ne m’étonnerait pas.

Où va le monde, si par mégarde le vent effleurant notre giroflo qui en rougit et se tend nous amène à la célébrité. Et tout cela face à la mer bien entendu. Ah ben oui… Pour ceux qui auraient bien lu cette histoire, montrer son turlututu à la mer n’est en rien préjudiciable du moment qu’il n’y ait aucun œil humain dans les parages qui le croise. Dès fois que par pur hasard un groupe de japonais venu prendre en photo la ville se trompe de cible. Vous imaginez le choc pour ces pauvres japs.

Quelle honte que de montrer sans pudeur ses attributs et oser les offrir à la mer. Si c’est pas malheureux. Mais dans quel monde vivons-nous. Quel dépravé que ce vieux croûton osant s’astiquer le poireau sur une plage déserte. Et d’ailleurs, comment cela a bien pu venir aux oreilles d’un juge puis du monde, alors qu’il faisait face à la mer ?

Quel triste constat que cette aventure malheureuse pour cet homme qui doit se morfondre dans son slip kangourou. Il en faut peu me direz-vous, pour oxyder les bien pensants, mais de là à émouvoir le monde entier pour un acte aussi abominable, c’est un comble.

Vous l’aurez compris, avant de baisser votre culotte observez à deux fois, des yeux pourraient dénoncer cette impudeur et qui sait, future starisation bien malgré vous.

GRECE (6).jpg

Tout ce cirque pour çà me direz-vous ? Et bien oui. On ne montre pas impunément sa bistouquette à la mer. Un peu de pudeur l’ami. Un peu de dignité voyons. Que ça vous démange ou non, c’est un fait, votre zob est un malfrat, un malfaiteur et un brigand. Attention avant de dégainer votre fusil, le fracas qu’il pourrait engendrer pourrait bien vous dépasser et dépasser les frontières de votre pays. Tenez-vous le pour dit, restez pénards, à l’abri des regards, bien calé dans votre caleçon. L’idée même de sortir votre diapason sur une plage, même du Nord, pourrait bien vous en coûter une liberté que jamais vous n’auriez supposée.          

 

D.L.

 



24/09/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres