T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Mevrveille de la nature : Sabot de Venus

SUISSE SABOT VENUS D5 03 JUIN 2015 7.jpg
Laissez-vous séduire par cette belle qu'il n'est pas aisé de débusquer. Mais une fois face à elle, je puis vous dire que sa beauté nous envoûte et nous laisse dubitatif. Pas étonnant qu'elle soit sur la liste rouge et en voie de disparition, donc si vous la croisez au hasard d'une promenade et que vous vous disiez qu'elle ferait bien dans votre jardin, dites-vous que cette magnifique orchidée des montagne, plus grande fleur d'Europe et de nos montagne, a besoin d'un terrain bien spécifique et surtout, de toute la magie de la forêt pour pouvoir s'épanouir. Donc regardez-là plutôt, observez-là, pour les quelques chanceux qui en croiseront une, mais de grâce, ne la déracinez pas de son lieu de vie.

SUISSE SABOT VENUS D7100 03 JUIN 2015 48.jpg
Un jour d’été, Vénus fut surprise par l’orage. En errant dans les bois, elle perdit l’un de ses brodequins orné d’or et de pourpre. Le lendemain, une jeune bergère qui se rendait à la montagne avec son troupeau de moutons, passait par le bois et vit le beau petit soulier. Très émue, elle voulut le ramasser, mais il disparut et se transforma en une fleur ayant la forme d’un petit sabot.

SUISSE SABOT VENUS D7100 03 JUIN 2015 40.jpg

Le sabot de Vénus est la seule orchidée d’Europe qui capture réellement des insectes. Fuyant l’auto-fécondation comme tant d’autres orchidées, les fleurs se sont fait séduisantes pour une petite abeille du genre Andrena. Attirées par du pollen, en se penchant pour se nourrir, elle finit par glisser à l’intérieur du labelle. Pour sortir de cette prison végétale, une seule issue, deux orifices, se trouvant de part et d’autre de la colonne*. En se faufilant dans un couloir qui même aux orifices de sortie et dont elle ne pourra pratiquer aucune marche arrière, elle se chargera du pollen de l’orchidée. L’abeille s’envolant avec la liberté retrouvée, viendra malgré l’expérience, s’échouer à nouveau dans un autre sabot, mais cette fois sur une autre plante. A nouveau piégée, recommençant son périple à travers le couloir, elle déposera au passage du pollen sur l’organe femelle se situant juste avant les organes mâles. JJ Labat
* organe situé au milieu de la fleur portant la partie mâle composée d’une seule étamine portant les pollinies.

sources : http://blog.natureetpaysages.eu/?p=334

SUISSE SABOT VENUS D7100 03 JUIN 2015 22.jpg

La version française : (Alpes Maritimes) La légende du Vallon de Laus dans un hameau isolé à flanc de montagne, à 900 mètres d’altitude (c’est toujours un lieu de pèlerinage). La bergère : Benoîte Rencurel (1664-1718) vît l’apparition d’une dame inondée de lumière. Cette femme « lumineuse » qui était chaussée d’une paire de pantoufles en or, lui dît qu’elle voulait dresser un temple à cet endroit et elle disparût. En s’élevant dans le ciel, elle perdît une de ses pantoufles d’or. Benoîte chercha la pantoufle mais ne la trouva pas, par contre, à l’endroit où était tombé le chausson d’or, une plante superbe avait poussé : le Sabot de la Vierge.

sources : http://douceurintemporel.unblog.fr/2010/09/28/legendes-du-sabot-de-venus/

SUISSE SABOT VENUS D7100 03 JUIN 2015 28.jpgPhotos : didier leuenberger

 

Enregistrer



04/06/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres