T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Nouvelle critique de Larmes Sèches

Voilà-t-il pas que je trouve, en surfant un peu sur Internet, une critique de la tribune de genève  que je n'avais jamais lue jusqu'ici... Il n'est jamais trop tard pour bien faire, aussi, je vous en fait profiter également

 

 

Article - 26/06/2006  La Tribune de Genève

«Larmes sèches» Le petit narrateur est un enfant de la violence

«Larmes sèches» Le petit narrateur est un enfant de la violence. Nous sommes
dans la campagne romande. Le père, alcoolique, bat la mère, qui finit souvent à l'hôpital. L'enfant, qui confie sa vie à son journal, finit par découvrir l'enfer, partagé, du couple. Jamais, sa Suzie adorée ne partira: Cet ouvrage autobiographique très dur d'un cuisinier de 40 ans, Didier Leuenberger, révèle une vraie plume. En Bas, 143 pages. (ed)



24/08/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres