T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Nouvelle parution dans Le Messager de la nouvelle "Ils sont parmi nous"

Ils sont parmi nous


Nouvelle parution dans Le Messager vendredi 21 décembre, jour de la fin du monde qui n'a pas eu lieu finalement... lisez donc tranquillement cette gourmandise littéraire et laissez-là mijoter dans votre esprit en attendant la deuxième partie dans une prochaine parution dans le même journal.

Merci au Messager  pour sa confiance...

 

Extrait de la nouvelle "Ils sont parmi nous" :

 

Grégoire Mazure, un professeur de mathématiques aguerri et chevronné, s’il était certain de ses soustractions et de ses formules, se voyait tout aussi affirmatif en ce qu’il n’osait

encore avouer à ses amis et au monde entier, car l’affaire était de taille, voire d’État. Mais ce n’était qu’une question de temps. Un jour, bientôt... il rassemblerait les preuves et montrerait à la terre entière qu’ils sont bien parmi nous.

Qu’ils se nomment E.T., Bloob, Chewbacca, Spock, Xénomorphe ou tout simplement des extraterrestres, ils n’en restent pas moins des êtres venus d’ailleurs et dangereux pour la plupart. Or, les adolescents que Grégoire fréquentait au quotidien le prouvaient à chaque instant, la bête était en eux.

Après tout, une telle mutation n’est pas ordinaire, même dans le règne animal et surtout en l’espèce la plus avancée sur l’échelle de l’évolution. Il voulait bien concéder à ses futurs et potentiels détracteurs que la chrysalide d’une chenille, et la transformation subie, est bien plus impressionnante et traumatisante que la croissance de nos ados. Mais il n’en restait pas moins que Grégoire savait de quoi il parlait et ce qu’il en retournait, pour les avoir observés de très près.

Et s’il en était aux balbutiements de ses convictions, une ère nouvelle soufflait sur nous désormais, il en était convaincu. Tous ces siècles d’ignorance durant lesquels on nous tint la tête sous l’eau, afin de ne rien voir, sont terminés.

 

Le vingt et unième siècle allait être celui de la révélation, de la vérité éclatant en plein jour.

Si d’aucuns s’accordaient à dire que Grégoire était un homme équilibré et sensé, le choc fut d’autant plus violent lorsque la police vint l’arrêter dans les toilettes, alors qu’il s’évertuait à vouloir rassembler des preuves concrètes prouvant ses théories. Les deux policiers flanqués de chaque côté de ce malheureux eurent toutes les peines du monde à le contenir. Jurant tous les Dieux que la fin était proche si rien n’était fait, si personne ne dénonçait cette supercherie et l’abomination de ces êtres squattant les corps de nos enfants, Grégoire affola quelque peu le lycée.



22/12/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres