T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

TROLLES D'EUROPE, PREALPES, FRIBOURG

Comme chaque année, arrive au printemps  le temps des Trolles d'Europe dans les Préalpes et tout particulièrement dans la région merveilleuse ou j'ai la chance de vivre.

C'est un moment ou je tente de capturer chaque année ces curieuses fleurs et je l'avoue, qui m'apporte énormément de plaisir.

Je tente de créer des clichés sous des angles différents, d'une année à l'autre, je joue avec la lumière et les flous... Laissez-vous surprendre par les perspectives de cette précieuse témoin de la santé de nos montagnes...

Le Trolle, Trolle d'Europe ou Trolle des montagnes (Trollius europaeus) est une espèce de plantes herbacées vivaces de la famille des Ranunculaceae.

Habitat : plante des prairies humides ou bois clairs de montagne.

  • Hauteur de la plante : jusqu'à 1 m.
  • Fleur : 3 à 5 cm.
  • Floraison : mai à août.

  • Altitude : jusqu'à 2800 m.
  • Répartition : Europe.

Le trolle d'Europe a la particularité d'être pollinisé par une mouche. Six espèces du genre Chiastocheta sont concernées par cette interaction mutualiste.

Les mouches pondent leurs œufs qui se développent au détriment des graines, dévorées par les larves.

La plante est souvent accompagnée par des narcisses des poètes. Son rhizome est toxique (il contient des substances révulsives). La plante est légèrement vénéneuse, car contenant un alcaloïde, la proto-anémonine.

Le saviez-vous ?

La fleur est de forme globuleuse, jaune et souvent solitaire.

Jamais une abeille, un bourdon, un papillon ne fréquente un trolle. Ce sont deux petites mouches qui utilisent la chambre jaune pour se reproduire dans l'intimité à l'abri des regards et se nourrir du nectar du trolle.

Les œufs sont pondus dans la fleur et les parents s'en iront couverts de pollen vers d'autres trolles. Les larves se nourriront d'une partie des graines du trolle. La mouche et le trolle ne peuvent survivre si l'un d'eux disparait. C'est ce qu'on appelle le mutualisme. Au bout du compte tous les trolles sont fécondés, et la moitié des graines consommées par les larves mais les deux espèces survivent.

On raconte que : "Le trolle était une fleur comme les autres mais qui parlait beaucoup et qui ennuyait du coup tout le monde.

Dans un mauvais jour de Dame Nature, il parla beaucoup et l'ennuya au point que celle-ci lui rétorque sèchement de se la fermer... et depuis il demeure renfermer sur lui même vexé!"

Saviez-vous qu'on raconte encore que "Une jeune princesse qui avait beaucoup de soucis n'arrivait pas à s'en débarrasser faute de trouver quelqu'un avec qui les partager.

Elle alla se balader en montagne pour se vider la tête, mais se pris d'affection pour le trolle d'Europe, et se mit à lui confier tous ses malheurs et secrets qui lui gâchaient la vie. Elle lui dit aussi de ne rien raconter à personne, alors les trolles refermèrent leurs pétales sur eux-mêmes et restent ainsi depuis ce temps là."

Revoilà donc le temps des Trolles d'Europe. Un moment que je tente de capturer chaque année et je l'avoue, m'apportant énormément de plaisir.

Copy and WIN : http://ow.ly/KNICZ