T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

PLUS BEAUX CLICHES ANIMALIERS

Les meilleures photos animalières de l'année 2012

Le «Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year» est l'un des concours les plus renommés pour les photographes animaliers. Les 100 plus belles images seront exposées au musée d'histoire naturelle à Londres (GB).


8547533.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce rhinocéros femelle a été attaqué par des braconniers. Mais elle a survécu à cette mutilation commise quatre mois plus tôt. Image: Brent Stirton/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012


8547534.jpg







 

 


Un lycaon est assis sur un terrain desséché. Le photographe a remporté le prix spécial «Gerald Durrel pour les espèces en danger». Image: Kim Wolhuter/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012

 

 

8547612.jpg







 

 

 


Le caïman attend que les poissons s'approchent de sa gueule avant d'agir brusquement. Image: Luciano Candisani/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012

8547535.jpg







 

 

 


Les propithèques verreaux (ou sifakas) ne se trouvent que dans la partie sud/sud-ouest de Madagascar. Ils ne sont pas en voie de disparition, mais leur nombre diminue en raison de la déforestation. Ce sifaka était au sein d'un groupe et se préparait à sauter sur un autre arbre. Le photographe a choisi une vitesse d'obturation lente pour obtenir un fond en mouvement et son flash pour figer le saut. Image: Heinrich van den Berg/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012

 

 

8547536.jpg







 

 

 


La photographe se rendait en bateau à Svalbard -un archipel à mi-chemin entre la Norvège continentale et le Pôle Nord- quand elle a vu l'ours polaire. L'ours se promenait sur ??la banquise morcelée, pas tout à fait sûr où sauter. Elle a utilisé son objectif «fisheye» pour faire apparaître l'énorme animal minuscule et créer ainsi l'impression de faiblesse de ce grand prédateur. Image: Anna Henly/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012

 

 

8547540.jpg






 

 

 


Pendant les récoltes, de nombreux oiseaux de proie viennent se nourrir de petits mammifères fuyant les machines. Le photographe a pu saisir ce milan royal en train de tournoyer au-dessus de la ferme de ses grands-parents, qui habitent vers l'aéroport de Bedfordshire, près de Londres (GB). Image: Owen Hearn/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012


8547538.jpg







 


Le photographe s'est placé près d'un trou dans la glace dans la mer de Ross (Antarctique) où il a patiemment attendu le retour de pêche des manchots empereur. Image: Paul Nicklen/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012


8547537.jpg








 

 

 

 

 

Les pingouins peuvent bondir jusqu'à deux mètres de haut de ??l'eau et atterrir à bonne distance du bord. Image: Paul Nicklen/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012

 

 

8547611.jpg








 

 

 

En principe, les lions ne grimpent pas aux arbres, mais les lions du «Queen Elizabeth National Park» en Ouganda montent souvent dans les arbres, sans doute pour se rafraîchir et échapper aux insectes. Image: Joel Sartore/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012


8547539.jpg







 

Les raies qui évoluent dans les eaux chaudes de l'île de Grand Cayman sont habituées à la présence de l'homme. Les pêcheurs de l'île jetant les morceaux de poissons indésirables à leur arrivée sur l'île, les raies ont appris à associer le bruit du bateau à moteur avec la nourriture. Les plongeurs peuvent donc les observer en rentrant à peine dans l'eau. Le photographe a réussi à saisir les raies avec une perspectives intéressante, laissant apparaître le soleil couchant et aucune trace d'humain sur son cliché. Image: Claudio Gazzaroli/ Veolia Environnement Wildlife Photographer of the Year 2012



 



14/11/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres