T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

SOURIEZ !!!

Le monde tourne

Septembre 2014

 FRANCE SELECT GUADELOUPE OCTOBRE 2011 18.jpgRangez crèmes solaires et chapeau mexicain, sortez les bottes et anorak, il est temps de se préparer à notre proche avenir, droit devant, gris sans doute ou blanc... Mais avant, peut-être bien un bel automne. Les vacances sont passées, pour certains elles commencent mais pour la plupart d’entre nous, c’est le retour à la réalité. Notre réalité. Le retour au monde et quel monde… Une Russie qui nous joue un bien drôle de jeu et une Ukraine un peu perdue, regardant tomber les avions civiles, ceux-là même nous emmenant en vacances,  après qu’ils aient essuyé un missile. Le temps des vacances, de l’insouciance et des rumbas n’est plus vraiment comme avant. Avant bien peu de temps encore devrais-je préciser, car tout change tant et si vite, qu’on pourrait bien s’y perdre dans ces ans qui s’écoulent comme les gouttes de la cheneau d’une maison en plein orage.  Oui, un monde bien sombre à y regarder de plus près, et comme si ça ne suffisait pas, on nous enlève la seule raison qui nous pousse à lâcher le travail, le soleil. Gros timide qu’il est celui-là, à glouglouter dans son coin de ciel nuageux et se cacher derrière eux comme une diva, je me demande bien ce qu’il lui arrive de prendre les vacances en même temps que nous. Et dire que l’été va se faire manger tout soudain par un automne à la faim de loup. Que misère. Mais que pouvons-nous bien faire pour sauver nos âmes grises, nos morals de mineurs étouffés par un grisou tenace et assassin ? Sourire ! Il n’y a que ça comme remède. Sourire aux anges, certes, mais sourire quand-même. Qui sait, peut-être qu’un sourire en amènera un autre, puis un autre et encore un autre, jusqu’à former une communauté faisant fi des sceptiques. Un beau sourire, nous rendant magnifique, conquérant et accueillant. Un être merveilleux invitant au piquenique et à la discutaille. Un être empli d’un je ne sais quoi de méditerranéen et d’ensoleillé, de romantique et de magique. Car un sourire à ce pouvoir, que vous le croyez ou non, me traitiez de fou ou de naïf, peu importe, le fait est qu’un sourire peut s’avérer le plus beau des passeports, nous ouvrant la voie sans aucune limite, sinon celle des recoins cachant des enclumes de bourdon et de spleen. Un pansement à la noirceur de l’ambiance la plus tenace, de la crasse la plus vorace. Un magnifique onguent rafistolant les êtres les plus mal achalandés et flanqués d’une mélancolie sans gêne. Une réponse au scepticisme ambiant et à tous ces fous flinguant les rêves de tous ces gosses pour qui le rire est inné, empreint de bonne humeur et invitant à la vie. Retrouvons donc l’enfant vivant en nous et laissons-le communiquer son admiration et son intérêt au monde, et le monde tournera peut-être enfin dans le bon sens.

artimage_208776_3845172_201112204831935.pngt.png



02/09/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres