T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Sport de terrasses

Sport de terrasses

 

Je sais bien que ce n’est guère la saison, quoi que… dans certains pays nordiques, cela ne leur fait pas peur, mais quel plaisir que de s’installer sur une terrasse afin de faire une halte, se désaltérer, lire un journal ou mieux encore… se défouler !

Point de médisance ici, je vous rassure tout de suite, mais un petit plaisir nous effleurant tous les oreilles un jour ou l’autre. Une pratique que nous pouvons tous, assurément nous targuer de maitriser, car oui, il fait bon observer. Admirer… dégueuler, critiquer, piétiner, grossir, amincir, dénigrer (horreur), accabler, mépriser, enjoliver, fantasmer, désirer, juger (quel terrible mot, gare à la sentence)… bref ! J’en passe et des meilleures vous l’aurez compris et vous voyez ou je veux en venir, vilains canards, vous délectant du malheur des autres à moins que…

Il est vrai que je suis injuste en disant cela, car ce n’est jamais sur le malheur des autres, mais plutôt sur des traits physiques, un habillement, des gestes maladroits ou extravagants, un accent, une difformité, etc… En fait, un être humain ni plus ni moins et pas mieux pas moins bien que vous. Voilà pourquoi cette discipline discutable je vous l’accorde, est tout ce qu’il y a de plus humaine. Oui, humaine… critiquer son prochain, lui chercher des poux, l’accabler des pires desseins, lui envier ses cheveux bleus ou son sac rose sont des traits typiquement humains, je vous rassure.


Ouf ! Vous avez cru un instant être le ou la seule au monde à pratiquer cette discipline, comme un plaisir solitaire, petits vicelards que vous êtes… et bien non ! Je suis au regret de vous dire, que ça se bouscule au portillon. Je dirais même, que par grand beau, il faut se battre pour mériter sa place sur l’une des nombreuses terrasses, afin d’éventer nos pairs, pour finalement rien d’autre que se rassurer et se situer.

Alors allez-y, moussaillons ! Laissez-vous emporter par la houle, embrochez tous ces passants saucissonnés dans des fringues incroyables et n’hésitant jamais à draguer vos regards. Frappez fort ! Critiquez ! Malmenez !

Finalement vous ne faites de mal à personne et tellement de bien à vous-même… et puis…c’est de bonne guère, car dès votre séant levé et vos jambes vous amenant ailleurs, des yeux tels que les vôtre et des langues de vipère aussi mesquines que la vôtre se mettront en route et vous scanneront sans pitié.

Ne cachez donc plus ce vice n’en étant pas un puisque la plupart des gens le pratique sans vergogne.

Fustigez furieusement vos compères vous avez ma bénédiction, et si la médisance ou la violence pouvait n’e ressembler qu’à ça, nous vivrions dans un monde meilleur, à n’en pas douter…

Crachez donc votre venin, le temps d’un apéro, vous n’en ressortirez pas plus grand, certes, mais tellement bien. Relax. Cool !!!! Détendu sans comprendre vraiment pourquoi.

Vous vous sentirez humain et vivant !

 



10/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres