T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Surprise... ou lorsque les Illuminatis s'invitent dans son texte et me coupe l'herbe sous les pieds...

Les recherches lors de l'écriture d'un livre...

 c6586a66-df95-4f98-8bcb-bdb5e1456315.jpg

Lorsqu’on écrit un livre, que ce soit un roman, une longue nouvelle ou un essai, nous avons besoin assez souvent de nous documenter sur tel ou tel sujet. Cela ne serait rien de bien méchant ni de trop investissant si çà reste dans le domaine du divertissement. On peut romantiser, fictioniser, inventer toutes sortes de réalités et de personnages, de situations ou d’endroits.

Pour le Malipularium, en plein effervescence en ce moment puisque j’approche du mot Fin, les recherches s’avèrent ou plutôt, se sont avérées de plus ne plus conséquentes et importantes pour la trame de cette histoire.

Partant du malaise du monde du travail avec un anti héro que l’on suit durant tout le livre, ses angoisses, ses aspirations, son évolution, ses déceptions, jusqu’à l’investigation d’un journaliste sur ce même monde du travail. Le monde du travail d’aujourd’hui, en y ajoutant une pointe de mystère et de suspens, par la voie du complot qu’un groupuscule a prémédité depuis des années déjà. Changeant le monde tel que nous le connaissant en terreau d’un futur renouveau, une terre promise ou seule l’élite peut y accéder.

Tout en écrivant ce livre, l’investigation du journaliste à pris sans que je ne m’en rende compte, toujours plus de place. Et puisqu’il investiguait, j’investiguais. Tant et si bien, que tout çà a pris de plus en plus de place dans la conception de ce livre, et de mon temps, car ce que je découvris me stupéfiait. Comme j’avais inventé un environnement singulier aux protagonistes de ce texte, avec une trame et un fil rouge bien précis, quelle ne fut pas ma surprise de constater que mon imagination n’était pas si imaginative que çà. D’abord, je vous dirais que je l’ai un peu mal pris, me sentant quelque peu devancé et brimé par toutes ces supposées hypothèses, dont la mienne, même si elle est quelque peu différente dans les formes se veut presque pareille sur le fond. J’avoue que cela était troublant, mais surtout, lorsqu’on arrive à la 278ème page  A4 du roman, fier de sa création et presque convaincu que son idée est inédite et unique, s’en est presque rageant. Lorsque je suis tombé sur ces « insider illuminati »et leur conspiration de conquête du monde, j’ai été quelque peu déstabilisé, ai eu des doutes (à peine dix secondes) et puis me suis ravisé, en me disant que si autant de sites parlent de cette réalité, c’est qu’il y a belle et bien un problème. Imaginez, vous inventez une réalité et vous découvrez soudainement qu’elle existe !

Regardez et écoutez plutôt le message de ces allumées trouvé sur ce site : http://stopmensonges.com/le-pacte-reptiliens-message-aux-francs-macons-de-la-part-de-stopmensonges/


 C’est un texte à la résonance inhabituelle que nous vous proposons aujourd’hui. Il est apparu sur Internet il y a 9 ans, un certain 21 juin 2002, jour du solstice d’été, détail qui est loin d’être anodin quand on connaît la passion des Illuminati pour la symbolique et les rituels.

Son auteur en est inconnu, mais une chose est sûre : en choisissant cette date, il avait bien l’intention de « leur » gâcher la fête.

Ce qui y est décrit pourra paraître excessif à certains et presque dépassé à d’autres et pourtant, force est de constater que les points qui y sont évoqués font écho aux interviews des lanceurs d’alerte
publiées sur Project Avalon et ailleurs. On verra également que le « Menu » exposé semble chaque jour se concrétiser davantage… au rythme du conte de la grenouille d’Olivier Clerc qui ne savait pas qu’elle était déjà cuite.Pour notre part, nous ne sommes certes pas encore « cuits », mais ça chauffe… et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé consensuellement à Avalon de vous faire partager ce document.

Est il authentique, soit l’œuvre d’un véritable « insider illuminati » qui se serait désolidarisé de ses maîtres, ou non ?

A vrai dire, cela importe peu. Ce qui compte en échange c’est qu’il nous invite à ouvrir les yeux et à nous poser les questions qui s’imposent face aux immenses dérives dont nous sommes tous les jours spectateurs voire davantage. C’est donc à point nommé que ce texte est arrivé jusqu’à nous.

Les propos de ce crapaud est tiré de la stèle en Géorgie du Georgia Guidestones et ses dix commandements plutôt radicaux pour sauver le monde.



04/03/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres