T O U S D E S A N G E S

T O U S    D E S    A N G E S

Tombent les oiseaux

Voilà-t-il pas que les oiseaux pleuvent maintenant. Ils tombent comme des mouches sur nos têtes. Et comme si ce n’était pas assez dramatique, on agrémente cette nouvelle tragique il faut bien le dire, par toutes sortes de responsables à cette catastrophe. Et on en a de l’imagination quand il s’agit de trouver un bouc émissaire. Ah ça oui.

Des oiseaux qui tombent du ciel...

Après les essais nucléaires et les nappes radioactives on a pensé aux expériences militaires pas très catholiques, avant de bifurquer et je vous le donne en mille, vers des feux d’artifice qui auraient complètement déstabilisés ces pauvres volatiles rentrant de plein bec dans les maisons et autres structures dures. Jusqu’à nouvelle avis, une maison n’est pas forcément à la hauteur d’un vol d’oiseaux et qui plus est, si un de ces oiseaux s’écrasaient contre quelque chose je suis certain que les suivants ne le suivraient pas forcément….

Mais qu’à cela ne tienne, car il faut trouver un coupable. Il faut trouver !!!! Et quoi de mieux qu’un phénomène inexpliqué pour un phénomène aussi déroutant que celui-là : les extra terrestres. Ben oui, vous savez, ces petits hommes verts et autre pieuvre visqueuse aux nombreux tentacules prêts à nous manger. C’est eux. Ou plutôt leur vaisseau. Voilà la réponse. UN vaisseau. Ça vole haut un vaisseau. Si ça se trouve, un de ces charmants alien leur aura peut-être fait un pied de nez en plein vol. Et patatras, tout un clan tombe raide mort.

Allons, voyons… Un peu de sérieux !

 

Mais le meilleur est à venir les amis, car, et je ne vais pas ici évoquer son nom afin de ne pas ébruiter son nom, (aucune personne disant autant d’ânerie ne devrait avoir des médias relatant ses dires), une femme tout ce qu’il y a de plus sain d’esprit a trouvé la vraie raison de cette pluie de plumes : les gays. Mais si ! Vous savez, ces drôles d’humains, ces êtres étranges aimant des êtres du même sexe qu’eux. Mon Dieu, venez-nous en aide, ils ont ce pouvoir ! Ils l’ont. Et puisqu’on leur attribue cette force de frappe irréfutable allons-y pour leur foutre sur le dos les inondations d’Australie ainsi que les changements climatique. Tant qu’on y est, mettons-leur sur le dos la crise boursière, comme ça on sera bien sûr que c’est eux…. Non mais vous lisez bien ce que j’écris !

 

Bref ! Revenons à ces pauvres oiseaux qui n’en ont certainement rien à faire de tous ces blablas sans fondement… S’ils ont eu un choc et sont restés sur le carreau bec ouvert et le cœur brisé, ce n’est certainement pas de la faute d’une minorité mais bien des conneries qu’à pu vomir une telle dame ! Tenez-le vous pour dit !

 

 

photos sources : http://www.radio-canada.ca/emissions/la_semaine_verte/2010-2011/chronique.asp?idChronique=130953



17/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres