T O U S D E S A N G E S

T O U S         D E S          A N G E S

Découvrez La Maison Jaune...

Maison jaune.png

 

Presque un mini roman à elle toute seule... Cette nouvelle vous divertira, fera réfléchir et qui sait, peut-être même aura-t-elle la petite prétention à remettre des choses en questions. Des choses du passé que vous n'auriez pas réglé.

 

 

Ebony vit à San Francisco et entretient une relation houleuse avec Gavyn. Ce dernier lui reproche sans cesse de ne pas avoir le courage d'affronter son père, Édouard, un homme puissant l'ayant brimé toute sa vie ainsi que son frère, et dénigrant son travail d'artiste peintre.

Mais après une soirée où Gavyn l'a poussée dans ses retranchements ; ou leur engueulade toucha son amour propre, Ebony décide le lendemain d'utiliser cette journée pour régler ses comptes avec son père, affronter ses démons et soulever un lourd secret qui l’empêche d'être heureuse.

En 24 heures, elle va faire ce qu'elle aurait dû entreprendre depuis longtemps et cela va lui prouver que vivre dans le déni ne sert à rien, sinon empêcher celle ou celui d'être la personne que l’on est vraiment.

Lors de sa mise en ligne sur mBS pour la présenter au lecteurs, cette nouvelle a récolté de très belles critiques :

Caroline H

Cette nouvelle est comme un bonbon, on le déballe, on est surpris par le goût et on a à peine le temps de l'apprécier qu'il déjà terminé. Merci pour ce conte des temps modernes qui nous montre que chacun a ses failles mais peut être aimé malgré tout. On s'attache aux personnages et on est triste de tourner la dernière page.

FANNY DUMOND

Bonjour @Didier Leuenberger J'ai beaucoup aimé votre nouvelle que vous auriez pu intituler "Nouveau départ". Je vous rejoins : aimer l'autre pour ce qu'il est avec ses maladresses et ses défauts et savoir analyser pourquoi il est un handicapé de l'émotion. Oui, cher Didier, les êtres de lumières sont fragiles, ils ne veulent pas toucher les étoiles et l’éphémère leur suffit et dans ce passage, en particulier, je vous retrouve. Merci beaucoup, Didier, pour cette belle lecture qui se termine sur une note optimiste et pleine de votre philosophie : lorsqu'on a su affronter nos démons, nous sommes libres de notre vie et de nos actes. Avec ma très sincères amitié. Fanny

helenebones

J'ai bien aimé cette nouvelle, rapide à lire puisqu'addictive. J'ai passé un bon moment de lecture.

 

À commander ici : La Maison Jaune



14/05/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres