T O U S D E S A N G E S

T O U S         D E S          A N G E S

Méfie-toi !

DSCN2869.JPG

D’aussi loin puis-je me souvenir, je fus en osmose avec le monde comme tout être vivant peut l’être. Mais plus qu’être en symbiose avec tout ce qu’il sait offrir c’est ses conseils, ses mises en garde qui me marquent le plus.

 

 

 

 

« Tu n’as rien à craindre de moi ni de mes enfants, me chuchota-t-il un jour à l’oreille alors que je le trouvais presque oppressant, mais méfie-toi de l’humanité. Je ne peux la contenir tant elle est virulente et avide de pouvoir. Tant elle est conquérante. Méfie-toi mon garçon de tes frères, même de ceux qui te loueront de l’affection sans commune mesure, car derrière ces marques d’affection pourront se cacher de vilains desseins. Soie toi-même au milieu de tous et de tout çà. Je sais, ce n’est pas facile. Trouver sa place, se sentir libre et celui qu’on est vraiment au fond de soi peut paraître un vrai parcours du combattant, mais peut-être est-ce là une raison de plus de te rapprocher de moi plus que vers tes congénères, qui, s’il y en a qui sont magnifiques et bienveillants, ne pourront te sauver des autres. Tous les autres t’entourant. Viens vers moi aussi souvent qu’il te plaira et le plus fréquemment possible, en mon berceau tu trouveras des réponses aux choses de la vie et tu pourras être celui que tu es vraiment. Tu pourras t’appuyer sur mes solides épaules et une constance indéfectible faisant tant défaut à tes pairs. N'attends rien d'eux, jamais, où tu risques d’être trop souvent déçu. Mais prends ce qu'ils te donneront comme une surprise réconfortante capable d’apaiser tes craintes et tes peurs les plus enfouies à l’égard de tes semblables.

Pour ma part, je ne te jugerai jamais, je te verrai en entier comme l’être que tu es. Je t’aimerai sans le moindre apriori et n’émettrai aucune complainte envers tes désirs et tes envies. Avec moi tu seras toujours celui que tu es et aspires à être. Heureux ou malheureux, posé ou impétueux. Peu importe, ce qui compte, ce qui compte vraiment dans ton bref passage sur cette Terre, c’est de vivre le plus intensément tout ce que je saurai te donner. Tu n’as qu’à lever les yeux, observer tout autour de toi ce qui t’entoure, et tu verras que ce sera aussi simple que cela y paraît d'estimer ce cadeau si précieux qu’est l’amour de la vie. Et si en certaines périodes de ton existence tu n’y arrives pas, bousculé par les doutes et les tourments, avance-toi dans la lumière. Tu verras, je saurai te happer dans un halo d’espoir. Tu ne feras plus qu’un avec elle, jusqu’à être absorbé et dissous dans cette immensité, noyant les incertitudes les plus intenses pour te permettre de renaître, plus fort, plus rayonnant et curieux que jamais ».

 

artfichier_208776_7007500_201703075348776.png



06/03/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres